Pour_memoire

Brainstorming A


Variations
Pour mémoire
(:InMenu:no:

!! Brainstorming I sur danse forum – 5 juillet 2006



Rédigé par :

Amanda, Andréine, Johanna, Léonardo, à partir de l’atelier du 25 juin 2006

17 participants, avec un noyau de 8 danseurs/euses ayant déjà
pratiqué la danse forum, tous les âges de 2 à plus de 80 ans, et un
invité de langue espagnole.

Difficultés rencontrées ce jour-là :

– Difficulté pour les personnes en retard à s’intégrer et pour le
groupe à se sentir en phase. Difficulté à se concentrer, pour les
parents et pour le groupe, lorsqu’un enfant est trop petit pour
pouvoir participer. Ou bien il faudrait axer la danse forum sur
l’enfant.

– Notre invité d’honneur cubain représentait toute une communauté
autour du Play Back Theatre, proche à la fois du Théâtre forum et de
la Danse forum. Il n’a pu arriver qu’à la pause et Johanna
traduisait pour lui. La représentativité de la danse forum s’est
ainsi ajoutée au côté représentation publique, ce qui pour le joker
était une tâche supplémentaire à assurer.

– Au début de la mise en route, chacun a été invité à dire ses
besoins selon notre habitude, mais le joker a cru bon d’ajouter d’en
profiter pour dire son nom. Du coup, c’est un véritable tour de
présentation qui a suivi, au lieu de se concentrer sur l’articulation
des sensations et besoins. L’énergie qui commençait à se mettre en
place est retombée pour un temps.

– Le cumul des fonctions du joker : veiller au bon déroulement du
forum et à sa dynamique, garder un espace disponible pour tous ceux
qui ont envie de s’exprimer, mettre et arrêter les musiques, rappeler
les règles et consignes (nous n’avons pas pris un temps spécifique en
entrée de jeu pour le faire, par oubli du joker), et normalement,
filmer en continu les moments de danse.

– La théâtralité du geste a tendance à se substituer à l’art du mouvement.

Questions venues à la suite de l’atelier :

– Comment ne pas réinventer à chaque fois la Danse forum, tout en
préservant un espace de créativité pour chacun ? Equilibre à chercher.

– Comment faire pour que chacun trouve sa place en fonction de celle
des autres et de son humeur propre ? Lorsque l’humeur est sombre,
comment l’accueillir pour qu’elle prenne sa place ? Comment favoriser
l’autorégulation de l’espace et du temps d’expression pour chacun ?

– Comment faire émerger les thèmes avant d’en sélectionner un, de
façon à avoir le choix ?

– Comment éviter la « théâtralité » du geste et des mouvements ?

– Comment le rôle du joker peut-il être relayé par les membres de la
troupe, lorsqu’ils en sentent la pertinence ?

Résumé des conditions favorables qui nous apparaissent aujourd’hui :

– Créer un espace ouvert : le public en demi-cercle ou en U pour
préserver un espace libre derrière la scène (porte ouverte à
l’imagination, lieu de l’inconnu). Cela évite l’effet cirque romain.

– Démarrer tous ensemble et à l’heure.

– Recadrer ou rappeler les règles si nécessaire, comme outil de
relance et de réflexion.

– L’esprit critique et le non-jugement vont de pair : tous deux sont
les conditions permettant de tirer la danse forum vers le haut.

– La danse forum : premiers concepts –

La danse forum s’inspire du théâtre forum et elle a un an d’âge.
Autant dire qu’elle en est à ses balbutiements! Voici les premiers
concepts qui se dessinent, fruits des ateliers de cette année à
Lambesc. Ils regroupent un ensemble de propositions, qui sont
questionnables et révisables par tous ceux qui participent et pensent
la danse forum.

Déroulement d’une danse forum publique

1-Mise en route :

Elle nous apparaît de première importance, car d’elle va découler la
qualité et la richesse de la danse forum. Elle est l’occasion d’une
prise de conscience des besoins individuels et/ou du groupe, et d’une
première émergence de thèmes qui seront abordés en danse forum.
L’accent est mis sur l’émergence des sensations. Pour faciliter
cette émergence nous utilisons pour l’instant deux procédés :

– l’expressivité : se relier aux sensations de l’instant et les
laisser donner naissance au mouvement.

– la pré-expressivité : placer le corps dans l’espace et dans le
temps (différents angles de la tête et du regard, ou des épaules et
du buste par exemple, différents rythmes etc.) et laisser les
émotions et sensations affleurer.

Les deux approches visent à préserver à chaque instant une neutralité
de base : avoir un regard extérieur et intérieur à la fois, pour ne
pas verser dans le psychodrame, la danse-thérapie ou la « mauvaise »
poésie, encore moins dans le « n’importe quoi ».

L’équilibre entre ces deux pôles nourrit l’auto-apprentissage par le
discernement, et stimule la créativité par l’abandon des habitudes de
mouvements/pensées.

2- Pause et échanges autour d’une collation.

3- Choix d’un thème et définition de sa problématique.

4- Mise en scène chorégraphique de ce thème, par un chorégraphe
improvisé qui choisit ses danseurs et leur donne des consignes
d’improvisation.

5- Réalisation par les danseurs de cette improvisation dansée.

6- Retour oral des spectadanseurs qui donnent leur avis et suggestions.

7- Intervention d’un ou plusieurs spectadanseurs, préparée ou non,
qui s’ajoute(nt) ou remplace(nt) un danseur selon sa (leur) décision.
Les propositions du spectadanseur vont influer sur la danse en cours.
Les danseurs doivent s’adapter et évoluer en gardant souple mais
fermes leur ligne directive et leurs consignes.

8- Variantes autour d’un même thème, aussi nombreuses que souhaitées.

9- Bilan général, par tous les participants.

Spécificités :

– La danse se donnant pour l’instant comme base « les sensations »,
la forme improvisée s’impose en danse forum. Ainsi, à chaque reprise
d’un thème, le danseur ne l’exprime pas de la même façon. Il y a une
évolution dans l’expression et dans le rendu, quel que soit le nombre
de fois qu’un thème est choisi.

– La sensation ne tombe pas du ciel, elle est aussi bien le fruit du
moment que celui de toute une histoire. Elle est hautement élaborée,
et en même temps spontanée et immédiate. D’où son extrême richesse.

– La non-compétition entre danseurs est spontanée dès que l’attention
est portée sur les sensations plutôt que sur l’esthétisme.

– L’esprit critique est allié au non-jugement, tous deux sont
garants de l’éducation du regard, du spectadanseur comme du danseur.

– Danseurs et spectadanseurs participants se trouvent dans un
équilibre instable entre volontaire et involontaire, prévision et
spontanéité, consigne du moment et créativité, expression « mondaine »
et « extra-quotidienne » (en référence aux travaux d’Eugenio Barba).

– Le recours au mimétisme du quotidien et à la théâtralité du geste
dans la danse est une solution de facilité qui aboutit à la
redondance des signes et à l’illustration du propos: le rendu est
plat et l’ennui s’installe. Par contre, mime et théâtre peuvent
avoir leur place ponctuellement dans la danse forum, pourvu qu’ils
soient choisis et employés à bon escient.

– L’économie des moyens : celle-ci aide à aller à l’essentiel tout en
ouvrant des possibilités infinies. Le danseur ne peut se cacher
derrière une mega technique, ni un esthétisme de circonstance, une
mise en scène et des éclairages coûteux, ni même une chorégraphie
aboutie. Il doit trouver ses ressources en lui-même, dans son
authenticité et sa capacité à être à l’écoute de l’autre et de ce qui
l’entoure.

– La danse peut se donner le luxe d’être abstraite. En cela elle est
plus qu’un langage, au même titre que la poésie.

– L’abstraction permet l’exploration de la complexité de la vie, de
l’être, des situations, à travers l’économie de moyens. Nous avons
beaucoup mis en œuvre l’abstraction au début de l’année (l’influence,
le regard, la peur, la métamorphose, ouvrir le temps, et – en fin
d’année – le rapport danse-musique), puis nous l’avons délaissée pour
explorer les résolutions de problématiques essentiellement sociales
(le contact, la pression, Nounours dans sa bulle, la séparation,
l’indécision, l’attention portée à l’autre, la confiance). Un
équilibre reste à trouver entre l’abstrait et le concret dans le
choix de nos thèmes et la façon dont nous les exprimons.

– Les thèmes ne se cantonnent pas à l’exploration de problématiques
sociales, collectives ou individuelles, mais évoquent de plus les
problématiques existentielles et artistiques.

Outils

– Rôle du joker
Démarrage des séquences, timing, musique, feed-back. C’est lui qui
arrête une scène lorsqu’il sent qu’elle est aboutie, mais aussi
lorsqu’elle s’enlise, devient hors sujet ou hors cadre/règles, ou
redondante. Son intervention vise à favoriser une prise de conscience
des problèmes plutôt que de proposer des solutions. Mettre
immédiatement en discussion ce qui vient de se dérouler de manière à
ce que chacun puisse faire partie du processus de création des
éléments de la danse forum. De cette façon, on travaille à la fois
sur le fond et sur la forme.

– La carte joker

Elle peut être utilisée non seulement par le joker, mais aussi par
les membres de la troupe.
En introduction: présentation de la danse forum, rappel des consignes
latérales et transversales si nécessaire, ou des buts principaux.
Pendant la danse forum: répondre aux besoins exprimés par les
spectadanseurs, possibilité de recentrer les débats, cibler les
questions, dégager les thèmes, proposer des mises en scène
chorégraphiques, favoriser la participation de tous, veiller au
rythme global. Un équilibre est à trouver entre les stimulations et
régulations de ces interventions, et l’espace de création et de
liberté nécessaires à la danse forum.

– Rôle du chorégraphe improvisé, danseur ou spectadanseur
Mettre en scène, donner les rôles aux danseurs qu’il désigne pour
commencer. Puis laisser l’expérimentation se faire sans donner
d’indications supplémentaires. Soit il s’inclut dans la chorégraphie
en dansant son propre rôle ou un autre, au moins une fois, soit il
retourne dans le public et devient spectadanseur. Par contre, il
n’est pas souhaitable qu’il reste sur scène sans y participer.

– Bilans :

Proposition de filmer les expérimentations chorégraphiques à chaque
forum (dans les ateliers comme dans les représentations publiques),
dont nous visionnerions sur place un court extrait choisi, comme
point de départ du bilan. Constituer dès à présent des archives de
danse forum avec les extraits sélectionnés, pour constituer un
matériau de travail et de réflexion. Tous les deux mois, dans le
cadre des ateliers, nous visionnerions l’ensemble des documents
filmés pendant cette période, pour faire le point.

– Concept à développer

Elaboration d’une « infra-technique » par auto-apprentissage,
permettant d’exprimer la spontanéité : un « je ne sais quoi » à
l’œuvre. Par infra technique, nous entendons cette technique
invisible et qui donne à voir ce qui ne peut être perçu à l’œil nu :
l’expertise du mouvement et de l’art apportée par la vie et qui se
conscientise par la pratique.

Buts de la danse forum

– Ramener la danse dans la vie, en tant que forme d’art. Rendre la
danse à l’humanité.

– Education du regard du spectadanseur comme du danseur.

Article créé le 16/02/2020 - modifié le

comments iconCommenté 0 fois
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *