Ateliers autres lieux

Vers l’intérieur, vers l’extérieur


Danse forum
Comptes-ren­dus des ate­liers
Autres­Lieux

!!Vers l’intérieur, vers l’extérieur – 11 février 2009 à Tou­louse



Voi­ci le CR d’une danse forum faite avec des amis à Tou­louse, avec qui nous nous
réunis­sions pour la deuxième fois.

Dans ce groupe, nous sommes tous et toutes por­teurs de pro­po­si­tions,
par­fois pré­pa­rées à l’avance, par­fois spon­ta­nées ; j’avais grande
envie que l’on refasse une danse forum, les autres le savaient, mais
rien ne nous y obli­geait, et per­sonne je crois n’aurait été frus­tré
que l’on n’en fasse pas cette fois-ci, si ça n’avait pas été per­ti­nent.
Ce sont nos envies et besoins, dits pen­dant le bilan du matin du
troi­sième et der­nier jour, qui nous y ont ame­né.

Dès le départ nous avons déci­dé d’expérimenter la forme de
pro­blé­ma­ti­sa­tion qui met en écho la danse avec une autre pra­tique
artis­tique, ici, le des­sin et l’écriture.

Après une pre­mière par­tie pour se relier à nos sen­sa­tions et aux
mou­ve­ments qui y répondent, nous avons choi­si pour thème « vers
l’extérieur, vers l’intérieur », qui reliait nos expé­riences diverses : se sen­tir exté­rieur,
sen­tir le mou­ve­ment aller vers l’intérieur de soi, vou­loir s’extérioriser, être en repli…

Une pre­mière explo­ra­tion du thème dans cet espace inac­cou­tu­mé : une
vraie scène ! et de l’espace devant, un mètre en des­sous…

Pour la par­tie forum, nous avons déci­dé que l’espace scé­nique serait
la scène ; cela nous ten­tait tout natu­rel­le­ment, bien que nous en
envi­sa­gions les incon­vé­nients : moins de faci­li­té à ren­trer et sor­tir
spon­ta­né­ment, pos­sible inti­mi­da­tion du fait d’être « sur scène »… Je
ne sau­rais dire si cela à joué en notre défa­veur ou le contraire.

Une fois la pre­mière danse ter­mi­née, nous nous sommes bien vite mis à
des­si­ner et écrire, dans une grande concen­tra­tion (alors que la
pre­mière par­tie avait été un peu dis­per­sée). Le temps pres­sait
mal­heu­reu­se­ment, car nous devions rendre la salle bien­tôt. Nous
n’avions pas vrai­ment ter­mi­né de des­si­ner lorsque nous avons déci­dé
d’arrêter pour dis­po­ser les feuilles devant nous, en silence.

Après un temps de regard sur ces des­sins, nous sommes repar­tis pour
une seconde danse.

Pour relier les danses au thème et savoir qu’en dire, il aurait fal­lu
que je le garde un peu plus en tête, puis que nous ayons une parole
des­sus, peut-être pen­dant le vision­nage de la vidéo, que nous avons un
peu expé­dié le soir à la mai­son – regar­der la vidéo fait vrai­ment
par­tie inté­grante du pro­ces­sus de la danse forum, je m’en rends compte ; j’ai négli­gé
de prendre cela en charge.

Nous étions plu­tôt enthou­siastes, il me semble, de cette seconde
expé­rience de danse forum, et de cette for­mule de pro­blé­ma­ti­sa­tion.
Notre concen­tra­tion à elle seule en dit long sur la pro­fon­deur de ce
qui peut se pas­ser dans cet écho d’un autre art à la danse.

Il nous fau­drait plus de temps une pro­chaine fois ! Pour expé­ri­men­ter
plu­sieurs va et vient entre danse et autre pra­tique artis­tique, en ne
lâchant pas le thème, mais peut-être est-ce seule­ment moi qui l’ai
lâché, après tout…

Les envies et besoins qui nous ont ame­né à la danse forum ce der­nier
jour sont, il me semble, les sui­vants :

- après notre grande impro­vi­sa­tion danse/théâtre la veille, un
ques­tion­ne­ment de l’une d’entre nous sur l’endroit en nous d’où l’on
impro­vise : « Il me faut être avec des images, sinon ça ne marche pas,
j’ai l’impression de faire n’importe quoi ; si je ne pars pas
d’images, il me faut être beau­coup plus concen­trée ; peut-être par­tir
des sen­sa­tions… »

- l’envie de mêler la danse avec le des­sin et l’écriture

- le besoin d’être conte­nu dans l’improvisation (dans la danse forum,
plu­sieurs élé­ments contiennent, et rendent vivante notre liber­té :
par­tir des sen­sa­tions, défi­nir un thème, déli­mi­ter l’espace scé­nique…)

- le besoin d’expérimenter des temps cours d’improvisation, en
réac­tion au temps non cadré de la veille.

Je pense à l’instant que le thème « vers l’intérieur, vers l’extérieur«
 était en lien avec notre ques­tion­ne­ment de la veille sur l’intérieur
et l’extérieur de notre espace d’improvisation : nous avions
expé­ri­men­té un espace sans exté­rieur, puis, parce que nous en avions
res­sen­ti le besoin, nous avions désigné,dans cet espace, un banc
comme exté­rieur.

Nadine Gar­dères

Article créé le 16/02/2020

2 recommended
comments iconCommenté 0 fois
0 commentaires
35 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *