Ateliers Lambesc

Se sentir jugé


Danse forum
Comptes-ren­dus des ate­liers
Lam­besc

!!Se sen­tir jugé – 2 décembre 2006

Ce same­di a été bien nour­ris­sant pour les neuf par­ti­ci­pants ! Mon amie et moi (Nadine G.)
sommes repar­ties enthou­siastes, avec l’envie de reve­nir le same­di d’après, pour
conti­nuer ce thème pas­sion­nant du juge­ment. L’impression d’être au coeur
l’essentiel…

C’est à la pause que le thème du juge­ment est sor­ti. Nous par­lions de
qu’est-ce que l’éducation du regard, l’éducation d’un regard à la fois
cri­tique et non-jugeant.
Nous avons mis en place une pre­mière situa­tion : une per­sonne est celle
qui va se sen­tir jugée (on sup­pose), par quatre per­sonnes autour qui la
regardent. Aucune consigne pré­cise n’est don­née pour ces quatre per­sonnes,
ce qui fait que cha­cun va s’approprier la situa­tion à sa façon : cer­tains auront un
regard vrai­ment jugeant, d’autres se conten­te­ront d’un regard « neutre »,
vide d’intention, d’autres oscil­le­ront.

Voi­là ce que j’ai rete­nu de nos mises en situa­tion :

- La per­sonne au centre ferme les yeux, et tous ses mou­ve­ments, sans
qu’elle le sache, vont être orien­tés pour échap­per le plus pos­sible au regard des
autres, alors qu’elle ne pense pas du tout être dans la fuite.

- Une autre sent de l’hostilité de par­tout (il regarde les autres dans les yeux ) sauf
chez une des « jugeantes » qui lui sou­rit et va même se mettre à terre, plus ou
moins au centre de la scène – à la place du jugé, dira-t-elle plus tard. Le jugé se
rap­proche alors d’elle, lui prend la main, veut « faire copain », pour faire un
rem­part fâce aux autres.

- Une troi­sième per­sonne au centre ne se sent pas jugée du tout ; au bout d’un
moment, elle ne prend plus la peine de bou­ger car elle voit bien que les autres
conti­nue­ront à la suivre ; en fait elle trouve qu’ils n’ont aucune auto­no­mie, et veut
juste décou­vrir à tra­vers leurs mou­ve­ments ou pos­tures s’ils lui sont hos­tiles ou
pas. Elle évite les regards par peur de théâ­tra­li­ser sa danse.

- Pour notre qua­trième essai, nous intro­dui­sons une nou­velle consigne. La
per­sonne au centre va bou­ger dès le départ, car on s’avise qu’il est plus facile de
se sen­tir jugé si on agit sous le regard des autres, que si on reste immo­bile. Il va
dan­ser autour des quatre autres, essayer de les entraî­ner dans sa danse mais n’y
arrive pas. Il veut se moquer d’eux mais trouve que ce n’est pas une solu­tion de
juger pour ne pas être jugé. Fina­le­ment deux « juges » se mettent à dan­ser une
sorte de valse, petit moment drôle et absurde ! Il a donc fina­le­ment réus­si à
impul­ser autre chose que cette fixa­tion sur lui… ?

Nous n’avons pas abou­ti à une mise en situa­tion vrai­ment satis­fai­sante,
c’est à dire qui pro­blè­ma­tise le juge­ment au point qu’on puisse le
« foru­mi­ser ». Nous avons cher­ché, et ce fai­sant nous avons fait des
décou­vertes ; et j’espère que l’on conti­nue­ra à cher­cher sur le même
thème same­di qui vient !

Nadine Gar­dères,

d’après les retours oraux pen­dant l’atelier, de :

—-

Avant la danse forum telle que Nadine la résume très bien, nous
avons essayé, pen­dant la deuxième phase de la mise en route, de faire
cir­cu­ler notre sen­sa­tion d’un point à l’autre du corps, selon le
choix de cha­cun (d’une main à l’autre, des pieds à la tête, en
dia­go­nale etc.). Cette deuxième phase n’était pas évi­dente pour
cer­tains, les décon­nec­tant de leur sen­sa­tion de départ (j’avais fait
l’erreur de don­ner l’exemple de l’onde, ce qui sté­réo­ty­pait le
dépla­ce­ment, je pense). Le forum n’a donc pas pu com­plè­te­ment béné­fi­cier de
cette mise en route.

Andréine Bel

d’après les retours de : Alexandre D, Amé­lie E, Andréine B, Elise B, Leo­nar­do C, Mari­lyne M, Mou­rad A, Nadine G.

Article créé le 16/02/2020

2 recommended
comments iconCommenté 0 fois
0 commentaires
41 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *