Ateliers_Lambesc

Se sentir jugé


Danse forum
Comptes-rendus des ateliers
Lambesc

!!Se sentir jugé – 2 décembre 2006

Ce samedi a été bien nourrissant pour les neuf participants ! Mon amie et moi (Nadine G.)
sommes reparties enthousiastes, avec l’envie de revenir le samedi d’après, pour
continuer ce thème passionnant du jugement. L’impression d’être au coeur
l’essentiel…

C’est à la pause que le thème du jugement est sorti. Nous parlions de
qu’est-ce que l’éducation du regard, l’éducation d’un regard à la fois
critique et non-jugeant.
Nous avons mis en place une première situation : une personne est celle
qui va se sentir jugée (on suppose), par quatre personnes autour qui la
regardent. Aucune consigne précise n’est donnée pour ces quatre personnes,
ce qui fait que chacun va s’approprier la situation à sa façon : certains auront un
regard vraiment jugeant, d’autres se contenteront d’un regard « neutre »,
vide d’intention, d’autres oscilleront.

Voilà ce que j’ai retenu de nos mises en situation :

– La personne au centre ferme les yeux, et tous ses mouvements, sans
qu’elle le sache, vont être orientés pour échapper le plus possible au regard des
autres, alors qu’elle ne pense pas du tout être dans la fuite.

– Une autre sent de l’hostilité de partout (il regarde les autres dans les yeux ) sauf
chez une des « jugeantes » qui lui sourit et va même se mettre à terre, plus ou
moins au centre de la scène – à la place du jugé, dira-t-elle plus tard. Le jugé se
rapproche alors d’elle, lui prend la main, veut « faire copain », pour faire un
rempart fâce aux autres.

– Une troisième personne au centre ne se sent pas jugée du tout ; au bout d’un
moment, elle ne prend plus la peine de bouger car elle voit bien que les autres
continueront à la suivre ; en fait elle trouve qu’ils n’ont aucune autonomie, et veut
juste découvrir à travers leurs mouvements ou postures s’ils lui sont hostiles ou
pas. Elle évite les regards par peur de théâtraliser sa danse.

– Pour notre quatrième essai, nous introduisons une nouvelle consigne. La
personne au centre va bouger dès le départ, car on s’avise qu’il est plus facile de
se sentir jugé si on agit sous le regard des autres, que si on reste immobile. Il va
danser autour des quatre autres, essayer de les entraîner dans sa danse mais n’y
arrive pas. Il veut se moquer d’eux mais trouve que ce n’est pas une solution de
juger pour ne pas être jugé. Finalement deux « juges » se mettent à danser une
sorte de valse, petit moment drôle et absurde ! Il a donc finalement réussi à
impulser autre chose que cette fixation sur lui… ?

Nous n’avons pas abouti à une mise en situation vraiment satisfaisante,
c’est à dire qui problèmatise le jugement au point qu’on puisse le
« forumiser ». Nous avons cherché, et ce faisant nous avons fait des
découvertes ; et j’espère que l’on continuera à chercher sur le même
thème samedi qui vient !

Nadine Gardères,

d’après les retours oraux pendant l’atelier, de :

—-

Avant la danse forum telle que Nadine la résume très bien, nous
avons essayé, pendant la deuxième phase de la mise en route, de faire
circuler notre sensation d’un point à l’autre du corps, selon le
choix de chacun (d’une main à l’autre, des pieds à la tête, en
diagonale etc.). Cette deuxième phase n’était pas évidente pour
certains, les déconnectant de leur sensation de départ (j’avais fait
l’erreur de donner l’exemple de l’onde, ce qui stéréotypait le
déplacement, je pense). Le forum n’a donc pas pu complètement bénéficier de
cette mise en route.

Andréine Bel

d’après les retours de : Alexandre D, Amélie E, Andréine B, Elise B, Leonardo C, Marilyne M, Mourad A, Nadine G.

Article créé le 16/02/2020 - modifié le

2 recommended
comments iconCommenté 0 fois
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *