Ateliers Lambesc

Sensations sur pierre de touche


Danse forum
Comptes-ren­dus des ate­liers
Lam­besc

!!Sen­sa­tions sur pierre de touche – 4 novembre 2006

Une petite fille de neuf ans nous a rejoint, nous étions donc six. Elle a écar­quillé ses grands et beaux yeux pen­dant presque tout l’atelier. Elle est res­tée bien pré­sente du début à la fin et je pense qu’elle a cap­té beau­coup de choses, mais ne nous en a rien dit…

Nous étions d’humeur à aller dans les détails ce jour-là, et avons très peu bou­gé, vu comme cela de l’extérieur…

1- La pre­mière sen­sa­tion tra­vaillée a été celle de l’écoulement. L’écoulement avait voya­gé et emme­né son dan­seur dans des contrées que nous, en public, n’avons pu voir, de par le poids de notre regard. Seules quelques bribes nous sont appa­rues.

2- L’abandon s’est aban­don­né à lui-même, en toute faci­li­té mais accro­ché à un fil.

3- Le jeu était un besoin ? Une envie ? Jouer seul n’est pas drôle. A deux, c’est beau­coup mieux. Mais cela empêche de voir ce qui pousse au jeu. Ceci n’a pas échap­pé à l’un d’entre nous, et le dan­seur a dû recom­men­cer une troi­sième fois. La fuite, s’enfouir dans le jeu, par le jeu, pour tour­ner le dos au mal-être. Réa­li­ser la peur, aus­si curieux que cela puisse paraître, a mis du baume sur les bles­sures.

4- La pesan­teur a voya­gé dans les contrées du spec­tacle, où le dan­seur doit, aveu­glé, tenir l’équilibre, et où le sol se dérobe sous ses pieds.

5- L’écartellement entre la tête et le buste, autour de ce dia­phragme qu’est le cou, n’avait pu aller jusqu’au bout (quel bout ?), il a aus­si dû recom­men­cer, à cause du regard exté­rieur, puis grâce à ce même regard.

6- L’étonnement a trou­vé son expres­sion dans le silence, par un hôche­ment de tête, hori­zon­tal puis ver­ti­cal.

La pénombre douce était entrée par la fenêtre, nous sommes sor­tis.

Andréine Bel

d’après les retours de : A. B, Andréine B, Ken M, Laurent B, Leo­nar­do C, Raphaël G.

Article créé le 16/02/2020

comments iconCommenté 0 fois
0 commentaires
43 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *