Ateliers Lambesc

Rencontre danse et théâtre forum


Danse forum
Comptes-ren­dus des ate­liers
Lam­besc

!!Ren­contre danse-théâtre forum – 3 février 2007

Nous étions une ving­taine pour cette ren­contre entre l’atelier de danse
forum à Lam­besc et des per­sonnes issues de quatre groupes de théatre forum
des envi­rons de Aix.

Nous avions trois heures pour tout bou­cler, et nous y sommes – qua­si-
arri­vés !

Le temps était décou­pé ain­si :

1 – un temps de pré­pa­ra­tion « à la façon danse
forum ».

2 – un temps « à la façon théatre forum »

3 – une dis­cus­sion pour défi­nir ensemble une pro­blé­ma­tique

4 – un temps où les groupes se séparent pour
scé­na­ri­ser et cho­ré­gra­phier une pré­sen­ta­tion de la pro­blé­ma­tique

5 – le théatre forum pré­sente sa scène devant le public des dan­seurs deve­nus
spect-acteurs

6 – la danse forum pré­sente ses pro­po­si­tion devant le public des acteurs deve­nus spec­ta­dan­seurs

7 – nous fai­sons un bilan, qui se pro­lon­ge­ra la soi­rée en regar­dant les vidéos pour qui le veulent.

1 – Après une pré­sen­ta­tion du dérou­le­ment de la ren­contre, la consigne
était de nous poser cha­cun dans un espace choi­si de la grande salle pour
nous rendre atten­tifs à nos sen­sa­tions et déter­mi­ner laquelle est pre­mière
ici main­te­nant, la dire, puis nous ren­con­trer.

2 – L’exercice pro­po­sé était ensuite celui des satues sur le thème de la
ren­contre : debouts en cercle, nous devions nous trans­for­mer en sta­tues sur
des pro­po­si­tions de ren­contres dif­fé­rentes (quelqu’un qu’on n’a pas vu
depuis 20 ans, un enne­mi, Dieu ) ; puis par deux, une per­sonne se sta­tu­fie et
l’autre se rajoute ; puis une per­sonne au centre se sta­tu­fiait et d’autres la
rejoi­gnaient peu à peu pour for­mer une sta­tue col­lec­tive.

3 – Le thème géné­ral qui nous était pro­po­sé était donc la ren­contre ;
après ces deux temps la pro­blè­ma­tique qui est res­sor­ti a été celle du masque :
com­ment faire pour ren­con­trer une per­sonne qui porte un masque, au-delà du
masque ?

4 – Nous nous sommes sépa­rés en deux groupes, ce qui avait été pré­vu
ini­tia­le­ment était que cha­cun reste dans son groupe habi­tuel ; mais cer­tains
ont vou­lu pro­fi­ter de l’occasion pour décou­vrir le tra­vail des autres, et
les groupes se sont trou­vés un peu mélan­gés, ce qui a peut-être un peu
com­pli­qué les choses, mais a été enri­chis­sant pour les « visi­teurs ».

Dans le groupe danse forum, nous avons tes­té plu­sieurs confi­gu­ra­tions : une
per­sonne « « mas­quée » sur scène, toutes les autres hors de la scène, qui
peuvent aller à la ren­contre de la per­sonne mas­quée en entrant sur scène ;
mais nous nous sommes avi­sés que c’était mieux si les deux per­sonnes étaient
sur scène dès le départ, celle qui est mas­quée et celle qui tente la
ren­contre ; nous avons donc essayé cela, plu­sieurs fois, et nous avons vu que
cela mar­chait comme mise en situa­tion ; puis nous avons essayé : plu­sieurs
per­sonnes qui forment un masque sont face à d’autres qui forment une ten­ta­tive
de ren­contre ; cela sem­blait inté­res­sant à creu­ser mais un peu com­pli­qé à
pré­sen­ter aux autres, car tant de monde sur scène ne faci­lite pas la
lisi­bi­li­té de la situa­tion et ris­quait un peu de décou­ra­ger les
inter­ven­tions.

5 – Lorsque nous avons été tous prêts, les dan­seurs se sont ren­dus dans
l’espace du théâtre pour assis­ter à leur scène. Un gars a plein d’amis, qui
ne le connaissent que sous un jour « flam­boyant », tou­jours prêt à faire la
fête, bla­gueur, dra­gueur, à l’aise en toutes situa­tions. Nous spect’acteurs
voyons l’envers du décors : cet homme n’est pas bien mais se sen­tant obli­gé
de tenir son « rôle » face à ses ami-es, il se retrouve seul à affron­ter ses
démons. La scène est jouée une pre­mière fois en entier, puis rejouée pour
nous per­mettre d’intervenir en rem­pla­cant un des acteurs et faire une
pro­po­si­tion. Chaque inter­ven­tion des spec’acteurs contri­bue­ra à ce que le
per­son­nage prin­ci­pal « tombe un peu le masque », mais il le remet bien vite ;
ce n’est qu’avec la der­nière pro­po­si­tion qu’il sem­ble­ra dis­po­sé à poser le
masque le temps d’une « vraie » ren­contre .

6 – Nous n’avions pas comme en théatre forum cho­ré­gra­phié toute une scène,
mais rete­nu une expo­si­tion de la pro­blè­ma­tique, celle des deux per­sonnes
sur scène, l’une « mas­quée », l’autre cher­chant la ren­contre. Le masque pré­sen­té
était celui de la froi­deur. Une seule pro­po­si­tion l’effleurera… Puis un
autre masque, celui de l’insouciance, qui se lais­se­ra tou­cher lui aus­si un
temps, mais se retrou­ve­ra étouf­fé par trop d’empressement autour, et sera
sau­vé par une per­sonne venue le rame­ner dans son masque ! Nous avons essayé
aus­si un groupe de masque face à un groupe qui vient à sa ren­contre ; mais
l’heure de la fin est venu nous inter­rompre.

7 – Le bilan de la ren­contre s’est fait autour des vidéos. Quelques
bribes :

- en danse forum nous employons le mot « théa­tra­li­té » lorsque nous
sommes dans le nar­ra­tif, l’intention, au lieu d’être dans la danse. Ce mot,
à conno­ta­tion néga­tive dans ce contexte, écorche un peu les oreilles à qui
tra­vaille le théâtre, et déci­dons d’en chan­ger

- cer­tains auraient vou­lu qu’on se pré­sente les uns aux
autres au début, à tra­vers des jeux ; d’autres pensent que ça ne sert à rien,
ou que démar­rer en se cou­pant com­plé­te­ment de ses habi­tudes est plus
favo­rable à l’émergence de choses inté­res­santes par la suite

- com­men­cer en se reliant à ses sen­sa­tions a per­mis en
outre de mieux habi­ter l’exercice des sta­tues

- mélan­ger les videos, la parole, le buf­fet et les
retrou­vailles a paru un peu fouilli à cer­tains qui auraient pré­fé­ré faire
un bilan plus struc­tu­ré.

Nadine Gar­dères

D’après les retours de : Alexandre D, Andréine B, Agnès B, Dunia M, Emma G, Elsa B, Hélène M, Gilles B, Guillaume T, Guy M, Johan­na B, Leo­nar­do C, Mari­lyne M, Mireille M, Michaël D, Nadine G.

Article créé le 16/02/2020

comments iconCommenté 0 fois
0 commentaires
44 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *