TF et DF

Problématiser en danse forum : question ouverte


Danse forum
Téâtre forum et danse forum

!! Pro­blé­ma­ti­ser en danse forum : la ques­tion reste ouverte – mars 20009

’’Ce texte est une réponse à : Pro­blé­ma­ti­ser en danse forum’’

En tant que pra­ti­cien pas­sion­né par le théâtre-forum et explo­ra­teur
épi­so­dique de la danse-forum, j’aimerais appor­ter ma contri­bu­tion aux
échanges en par­ta­geant mon ques­tion­ne­ment, remer­cier Andréine et Nadine
pour leur essai de syn­thèse sur la pro­blé­ma­ti­sa­tion en danse-forum, et
éta­blir une pers­pec­tive avec la séance du 14 mars 2009, à Lam­besc.

Concer­nant les trois formes de pro­blé­ma­ti­sa­tion évo­quées, il me semble que
seule la pre­mière ver­sion (mais je l’ai rare­ment vu réa­li­sée) cor­res­pond
vrai­ment à ce que j’appelle pro­blé­ma­ti­sa­tion, et peut per­mettre un
tra­vail de recherche équi­valent à ce qui se passe dans le
théâtre-forum.

En effet, pour moi, une pro­blé­ma­ti­sa­tion implique une
approche concep­tuelle, donc une for­ma­li­sa­tion. Ce qui relève de
l’intuitif, du lan­gage sym­bo­lique ou ima­gé, peut nour­rir la
pro­blé­ma­ti­sa­tion, mais ne suf­fit pas à pro­blé­ma­ti­ser.

Cepen­dant, même si
l’on consi­dère les ver­sions 2 et 3 comme des formes abs­traites de la
pro­blé­ma­ti­sa­tion (cor­res­pon­dant à l’art plus qu’à la phi­lo­so­phie ou les
sciences sociales), il ne s’agit ici que de pro­blé­ma­ti­sa­tion et pas
encore de faire avan­cer la pro­blé­ma­tique. Les variantes 2 et 3
pour­raient donc être consi­dé­rées comme des pré­pa­ra­tions à la variante 1.

Cela cor­res­pond à l’impression que j’ai eu lors de la séance de same­di
der­nier : j’ai éprou­vé beau­coup de plai­sir au cours de cette explo­ra­tion
col­lec­tive, j’ai per­çu diverses pro­blé­ma­tiques qui ont nour­rit ma
réflexion, mais je n’ai pas eu l’impression qu’il y ait une avan­cée
col­lec­tive sur une pro­blé­ma­tique choi­sie, d’où une cer­taine frus­tra­tion.
Comme de nom­breuses autres fois, j’ai appré­cié la richesse de la
créa­ti­vi­té col­lec­tive impro­vi­sée, mais j’ai eu du mal à voir le lien
avec le tra­vail du théâtre-forum.

Il me semble que la dif­fi­cul­té que je per­çois est liée à ce qui fait la
richesse spé­ci­fique de la danse-forum et qui peut aus­si en consti­tuer
un frein : par­tir de la sen­sa­tion pour nour­rir l’improvisation est une
for­mi­dable source de créa­ti­vi­té et d’authenticité, mais le fait de
repous­ser la volon­té et la men­ta­li­sa­tion risque, à mon sens, d’empêcher
la pro­blé­ma­ti­sa­tion. J’ai cette croyance qu’il y a, même en danse,
com­plé­men­ta­ri­té entre approches volon­taire et invo­lon­taire, entre
intui­tion et ratio­na­li­té, et donc que l’élaboration de la danse-forum
aurait tout à gagner en rééqui­li­brant le rap­port entre ces approches.
Ain­si, for­ma­li­ser ou struc­tu­rer d’avantage la danse-forum signi­fie­rait
par exemple :

- dis­tin­guer net­te­ment le temps d’élaboration de la pro­blé­ma­tique, et le
temps de recherche pour explo­rer son évo­lu­tion,

- for­mu­ler expli­ci­te­ment cette pro­blé­ma­tique à la fin de ce pre­mier
temps, et un ou des objec­tifs par rap­port à celle-ci, (NB. Quand je suis
en recherche, j’ai besoin d’avoir une idée de ce que je recherche, même
si je ne sais pas par quel che­min je vais pas­ser pour y arri­ver, et même
si je dois arri­ver à un résul­tat non pré­vu, qui peut aus­si me satis­faire)

- mettre en lien cette pro­blé­ma­tique avec les pro­blèmes quo­ti­diens de
notre socié­té,

- essayer d’isoler un mini­mum les para­mètres et évi­ter de tout chan­ger
en même temps au cours de l’exploration (rajou­ter ou rem­pla­cer un
dan­seur, rem­pla­cer plu­sieurs dan­seurs suc­ces­si­ve­ment, uti­li­ser
simul­ta­né­ment divers sup­port artis­tiques, …) .

NB. L’exploration tous azi­muts me semble très riche pour la pre­mière
phase de la recherche ; ensuite un recen­trage me sem­ble­rait plus pro­pice
à faire avan­cer la pro­blé­ma­tique…

Après toutes ces consi­dé­ra­tions « bas­se­ment ratio­na­listes », j’aimerais
aus­si rajou­ter que j’apprécie beau­coup la poé­sie, et qu’elle donne du
sens à ma vie autant que la phi­lo­so­phie, mais il me semble que ce n’est
pas sous la forme d’une pro­blé­ma­ti­sa­tion mais plu­tôt à tra­vers le
registre émo­tion­nel, et je me demande dans quelle mesure, de même
qu’analyser une poé­sie conduit d’une cer­taine manière à détruire le
charme de la poé­sie, une approche for­ma­li­sée visant à pro­blé­ma­ti­ser la
danse ne risque-t-elle pas de bri­ser aus­si le charme de la danse ?

Mal­gré cela, convain­cu que la créa­ti­vi­té et l’évolution naisse de la
ren­contre des oppo­sés, même appa­rem­ment incom­pa­tibles, j’aimerais
vrai­ment conti­nuer à cher­cher, notam­ment à tra­vers le pro­ces­sus
d’élaboration de la danse-forum, com­ment asso­cier de manière féconde ces
deux dimen­sions, sans se conten­ter de pas­ser de l’une à l’autre en les
jux­ta­po­sant.

J’espère que ces pro­pos, quoiqu’un peu polé­miques, pour­ront contri­buer à
faire avan­cer la recherche sur la danse-forum, même si il ne s’agit que
de réac­tions un peu som­maires qui méri­te­raient d’être appro­fon­dis et
tra­duits dans une expé­ri­men­ta­tion concrète.

Guillaume Tixier

Article créé le 16/02/2020

comments iconCommenté 0 fois
0 commentaires
45 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *