TF_et_DF

Problématiser en danse forum : question ouverte


Danse forum
Téâtre forum et danse forum

!! Problématiser en danse forum : la question reste ouverte – mars 20009

’’Ce texte est une réponse à : Problématiser en danse forum’’

En tant que praticien passionné par le théâtre-forum et explorateur
épisodique de la danse-forum, j’aimerais apporter ma contribution aux
échanges en partageant mon questionnement, remercier Andréine et Nadine
pour leur essai de synthèse sur la problématisation en danse-forum, et
établir une perspective avec la séance du 14 mars 2009, à Lambesc.

Concernant les trois formes de problématisation évoquées, il me semble que
seule la première version (mais je l’ai rarement vu réalisée) correspond
vraiment à ce que j’appelle problématisation, et peut permettre un
travail de recherche équivalent à ce qui se passe dans le
théâtre-forum.

En effet, pour moi, une problématisation implique une
approche conceptuelle, donc une formalisation. Ce qui relève de
l’intuitif, du langage symbolique ou imagé, peut nourrir la
problématisation, mais ne suffit pas à problématiser.

Cependant, même si
l’on considère les versions 2 et 3 comme des formes abstraites de la
problématisation (correspondant à l’art plus qu’à la philosophie ou les
sciences sociales), il ne s’agit ici que de problématisation et pas
encore de faire avancer la problématique. Les variantes 2 et 3
pourraient donc être considérées comme des préparations à la variante 1.

Cela correspond à l’impression que j’ai eu lors de la séance de samedi
dernier : j’ai éprouvé beaucoup de plaisir au cours de cette exploration
collective, j’ai perçu diverses problématiques qui ont nourrit ma
réflexion, mais je n’ai pas eu l’impression qu’il y ait une avancée
collective sur une problématique choisie, d’où une certaine frustration.
Comme de nombreuses autres fois, j’ai apprécié la richesse de la
créativité collective improvisée, mais j’ai eu du mal à voir le lien
avec le travail du théâtre-forum.

Il me semble que la difficulté que je perçois est liée à ce qui fait la
richesse spécifique de la danse-forum et qui peut aussi en constituer
un frein : partir de la sensation pour nourrir l’improvisation est une
formidable source de créativité et d’authenticité, mais le fait de
repousser la volonté et la mentalisation risque, à mon sens, d’empêcher
la problématisation. J’ai cette croyance qu’il y a, même en danse,
complémentarité entre approches volontaire et involontaire, entre
intuition et rationalité, et donc que l’élaboration de la danse-forum
aurait tout à gagner en rééquilibrant le rapport entre ces approches.
Ainsi, formaliser ou structurer d’avantage la danse-forum signifierait
par exemple :

– distinguer nettement le temps d’élaboration de la problématique, et le
temps de recherche pour explorer son évolution,

– formuler explicitement cette problématique à la fin de ce premier
temps, et un ou des objectifs par rapport à celle-ci, (NB. Quand je suis
en recherche, j’ai besoin d’avoir une idée de ce que je recherche, même
si je ne sais pas par quel chemin je vais passer pour y arriver, et même
si je dois arriver à un résultat non prévu, qui peut aussi me satisfaire)

– mettre en lien cette problématique avec les problèmes quotidiens de
notre société,

– essayer d’isoler un minimum les paramètres et éviter de tout changer
en même temps au cours de l’exploration (rajouter ou remplacer un
danseur, remplacer plusieurs danseurs successivement, utiliser
simultanément divers support artistiques, …) .

NB. L’exploration tous azimuts me semble très riche pour la première
phase de la recherche; ensuite un recentrage me semblerait plus propice
à faire avancer la problématique…

Après toutes ces considérations « bassement rationalistes », j’aimerais
aussi rajouter que j’apprécie beaucoup la poésie, et qu’elle donne du
sens à ma vie autant que la philosophie, mais il me semble que ce n’est
pas sous la forme d’une problématisation mais plutôt à travers le
registre émotionnel, et je me demande dans quelle mesure, de même
qu’analyser une poésie conduit d’une certaine manière à détruire le
charme de la poésie, une approche formalisée visant à problématiser la
danse ne risque-t-elle pas de briser aussi le charme de la danse ?

Malgré cela, convaincu que la créativité et l’évolution naisse de la
rencontre des opposés, même apparemment incompatibles, j’aimerais
vraiment continuer à chercher, notamment à travers le processus
d’élaboration de la danse-forum, comment associer de manière féconde ces
deux dimensions, sans se contenter de passer de l’une à l’autre en les
juxtaposant.

J’espère que ces propos, quoiqu’un peu polémiques, pourront contribuer à
faire avancer la recherche sur la danse-forum, même si il ne s’agit que
de réactions un peu sommaires qui mériteraient d’être approfondis et
traduits dans une expérimentation concrète.

Guillaume Tixier

Article créé le 16/02/2020 - modifié le

comments iconCommenté 0 fois
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *