Ateliers Lambesc

L’influence


Danse forum
Comptes-ren­dus des ate­liers
Lam­besc

!!L’influence – 19 novembre 2005

Quatre par­ti­ci­pants.

Nous avons com­men­cé par les appuis au sol : déve­lop­per une ges­tuelle,
le corps en équi­libre sur un appui, sur deux, puis trois etc.,
jusqu’à ce que le corps soit en contact maxi­mum avec le sol. Puis
enle­ver les appuis, un à un. Faire varier le temps, puis les che­mins
emprun­tés.

Idem à deux, en ayant un point d’appui sur le par­te­naire (pres­sion et
éti­re­ment en alter­nance). Idem à tous. Mal­her, Maes­sian.

Les direc­tions en tant qu’appui spa­cial. Les cou­loirs laté­raux,
fron­taux et en dia­go­nal déter­minent les mou­ve­ments. Puis les axes du
corps se diver­si­fient, tête-regard, épaules et hanches
s’individualisant dans la marche et la ges­tuelle, cha­cune de ces
trois par­ties pou­vant se pla­cer dans une direc­tion dif­fé­rente. Bach.

Le côté « méca­nique de décon­di­tion­ne­ment » est assez étrange ou
déran­geant dans cette approche des direc­tions, selon que l’on se
foca­lise sur le côté décon­di­tion­ne­ment des habi­tudes pos­tu­rales ou
sur le côté méca­nique.

Impro­vi­sa­tion uti­li­sant libre­ment les apports des exer­cices pré­cé­dents.

Pause.

Nous avons fini sur une courte expé­rience de danse forum, avec un
thème qui s’est déga­gé peu à peu : celui de l’influence, com­bien
chaque par­ti­ci­pant peut gar­der son idée ou envie de base tout en
inter­agis­sant avec autrui.

- un dan­seur en impro­vi­sa­tion libre sur les chants de griots du Mali. Les autres regardent en spec­ta­dan­seurs

- un spec­ta­dan­seur entre dans le champ d’impro du dan­seur. Obser­ver en quoi sa ges­tuelle influence celle du dan­seur, quelle rela­tion s’établit, les com­pro­mis, les assu­rances

- un deuxième spec­ta­dan­seur rejoint la scène. Puis un troi­sième.

Obser­ver com­ment les quatre impros s’assemblent tout en res­tant indi­vi­duelles.

Ce qui est appa­ru c’est que la seule pré­sence dans l’espace du corps
de l’autre invite à l’attention, et ce qui s’est modi­fié en pre­mier
est l’espace ges­tuel, puis le rythme et donc l’énergie s’en est
trou­vée chan­gée, bien que cha­cun ait gar­dé son idée et sa ges­tuelle
de base.

Deuxième pro­po­si­tion :

- un dan­seur sur scène, en impro libre

- un spec­ta­dan­seur entre, danse puis sort

- un autre spec­ta­dan­seur en fait de même

- un autre de même.

Nous l’avons vu le dan­seur réfé­rent évo­luer dif­fé­rem­ment en fonc­tion
des pro­po­si­tions des spec­ta­dan­seurs et eux-mêmes être influen­cés plus
ou moins par le dan­seur.

Nous avons déci­dé une pro­chaine fois d’explorer l’interaction sans
influence réci­proque ges­tuelle. Pour voir ce qui se passe lorsque
cha­cun s’en tient à sa ges­tuelle sans la lais­ser être influen­cée par
celle de l’autre.

Voi­là ce qui m’est apa­ru. Cha­cun est bien­ve­nu pour ajou­ter,
retran­cher, com­men­ter etc.

Andréine bel

Article créé le 16/02/2020

3 recommended
comments iconCommenté 0 fois
0 commentaires
68 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *