Ateliers_autres_lieux

L’impatience


Danse forum
Comptes-rendus des ateliers
AutresLieux

!!L’impatience – 28 décembre 2008 à Maspie



Nous étions six larrons, réunis depuis deux jours dans une maison dans le village de Maspie (Béarn), pour expérimenter ensemble autour de la musique, la danse, le théâtre, et tout ce qui nous passerait par la tête.

Après un historique et une présentation de ce qu’est la danse forum (où je me suis
avisé qu’il faudrait peut-être présenter d’abord, faire l’historique ensuite ), nous nous
sommes lancés dans le premier exercice, nous relier à nos sensations. De tous les
mots qui ont été dit pendant ce temps, ou juste après, c’est « l’impatience » qui
dominait déjà, thème impérieux qui ne s’était pas fait attendre… Après un deuxième
temps avec nos sensations, nous avons, non pas choisi ce thème, mais constaté qu’il
était déjà là.

Le ventilateur enregistré à Paris par Andréine et Bernard nous a accompagnés pour
un premier temps d’exploration du thème, l’adagietto de la Cinquième symphonie
de Malher pour le deuxième temps où déjà, dans l’espace immense de la salle
polyvalente, les corps sans mot dire ont dessiné un espace
restreint dans lequel ils se sont placés en tension, jusqu’à danser en écho des
mouvements.

Nous n’avons pas fait de pause entre la première partie et la deuxième, et même si
mes compagnons ont heureusement pris la liberté de s’ébrouer pendant que je
traçais l’espace scénique à la craie, nous nous sommes avisé au bilan qu’une pause
formelle aurait été la bienvenue.

La deuxième partie fut une longue danse de 20 mn, successivement sur le même
ventilateur, sur du silence, puis sur la fameuse « Unchained Melody des Rightous
Brothers », et enfin sur le début de Ghost. Nous n’avons « donc » pas forumisé,
puisque nous ne nous sommes pas arrêtés et n’avons pas fait d’allers-retours entre la
parole et la danse.

Pourtant, si cette danse ne s’est pas arrêté pendant 20 min, ce n’est pas qu’elle coulait
d’elle-même comme un long fleuve tranquille, loin de là… mais les danseurs étaient
dans une telle qualité de présence que les difficultés rencontrées, les flottements, les
problèmes ne se faisaient jamais lourds. A cinq sur scène, entrant, sortant, entrant à
nouveau, les tensions nécessaires à l’intérêt d’une danse étaient toujours là : il se
passait toujours quelque chose, même dans l’immobilité. Il n’y avait donc aucune
raison d’arrêter, et au bout de 20 mn, ils avaient tout donné… d’autant qu’il
commençait à se faire faim !

Dans l’enthousiasme de cet après danse, beaucoup de mots se sont échangés, et il
m’est apparu seulement quelques jours après qu’ils recelaient bien des thèmes
possibles de forumisation. En vrac, voilà des « problèmes » qui sont ressortis : je suis
sortie à un moment sur une mauvaise impression car la danse que je venais de faire
avec un partenaire me laissait insatisfaite, j’ai été dérangée par un danseur venu vers
moi dans un rythme trop rapide, j’avais l’impression de ne pas être tout à fait là, je
me suis sentie angoissée pendant toute la fin à ne plus savoir comment bouger, j’ai
senti à un moment que je faisais n’importe quoi… Si nous avions eu du « jus » pour
continuer, nous aurions pu repartir de n’importe lequel de ces problèmes. Mais est-ce
vraiment cela qui aurait été pertinent, je n’en suis pas sûre.

Plus tard, nous avons regardé la vidéo, constatant encore une fois combien ce
moment de recul est précieux.

Nadine Gardères

Commentaire de l’un de nous six :

La danse forum nous met en mouvement, et ce en profondeur.

Elle nous apporte cohésion et cohérence,
pistes de découvertes et territoires d’expérimentation.

J’ai bien vécu la progression :

seul, je me relie à mes sensations, puis à deux j’arrive à partager.

A trois, cela m’a paru plus difficile (mais je suis un peu neuf dans le processus)…

Et à plus ? Le plus serait un public, au sens très ouvert de « gens qui sont dans l’espace public ».

Là, je ne vois pas encore.

Article créé le 16/02/2020 - modifié le

2 recommended
comments iconCommenté 0 fois
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *