Ateliers Bretagne

Le verger en Ille-et-Vilaine


Danse forum
CR DF Groupe Bre­tagne

!!Enri­chis­se­ment ver­sus oppres­sion – 24/6/16

Les par­ti­ci­pants : Léa, Hervé, Rudi, Maga­li, Gau­thier et Joséphine.


Présentateurs : Léa et Hervé, Script : Hervé.

Choix du thème réflexif

Les pro­po­si­tions :

- rap­port à l’autre (avec ou sans le groupe)

- soli­tude choi­sie ou subie

- le groupe peut être enri­chis­sant ou oppres­sant.

Le choix du thème réflexif se porte sur : « enri­chis­se­ment vs oppres­sion. »

Ce thème est à considérer du point de vue de la dis­cus­sion que nous avons eu au sujet de la soli­tude vs groupe, étant donné que ce thème de la soli­tude vs groupe est inhérent à toute DF, nous avons préféré choi­sir « l’enrichissement vs oppres­sion », sachant qu’il émerge et qu’il est à mettre en regard avec la soli­tude vs groupe.

Nota bene : Rudi, Maga­li, Gau­thier et Joséphine par­ti­cipent pour la première fois à un ate­lier de danse forum.

Eveil des sen­sa­tions + éveil des muscles (échauffeur et meneur : Hervé).

Nous décidons de les pra­ti­quer dans le jar­din, il fait beau et l’herbe est sèche.

- postures/étirements

- tensions/relâchements

- grands étirements

- besoin de faire trem­bler le corps/ torsions/balancements/ mvts cir­cu­la­toires du bas­sin
- besoin d’ancrage dans la terre/étirements/ rotations/ élongations/ oubli de res­pi­rer
- essayer de déplacer par l’avant/arrière / étirements
- mvts de rotations/étirements/ mvts contraires en torsion/ tensions/relâchements par­fois brutaux/ immobilité/ pro­fonde res­pi­ra­tion.

Bilan des éveils :

- Nous concluons que les mvts sus-cités ont des résonances inha­bi­tuelles.

- Les termes d’évacuation, d’exploration, d’essorage et de tor­sion abou­tissent au thème sen­si­tif sui­vant : « explo­rance », néologisme pro­posé par Rudi qui reflète l’exploration-résonance.

Mise en Forum des thèmes : « enri­chis­se­ment vs oppres­sion » qui se frotte à « explo­rance ».

La DF a lieu dans le salon de Léa aménagé pour l’occasion.

- Til­teur, DJ, foru­meur, bien­veilleur, médiateur, problématiseur, régleur, script : Hervé + Léa.

- Regar­deurs et artistes : Joséphine, Rudi et Gau­thier (au vio­lon et à la gui­tare), Maga­li, Léa et Hervé.

- Dan­seurs (à tour de rôle) : Maga­li, Léa et Hervé.

Joséphine décide de ne pas dan­ser mais inter­vient pen­dant les retours ver­baux et en tant qu’artiste.

Rudi décide, après un temps, d’aller faire une sieste, il est trop fatigué.

Gau­thier préfère res­ter artiste, avec son vio­lon et sa gui­tare.

Obser­va­tions et ques­tions lors des retours ver­baux :

- tâtonner/solitude

- assu­mer un choix jusqu’au bout

- afin qu’il se passe quelque chose, il faut y aller, cela fait un poids

- se sen­tir inca­pable de faire

- petites réactions en chaîne

- com­ment cher­cher à com­bler la soli­tude ?

- com­ment être seul en groupe ?

- com­ment explo­rer jusqu’au bout ?

- com­ment s’enrichir de la soli­tude ?

- jusqu’où le groupe peut être oppres­sant ?

- com­ment aller à l’envers de l’exploration ?

- com­ment cas­ser l’ambiance ?

- quel est le pou­voir de la musique sur les corps ?

- est-il pos­sible de se mettre en poly­ryth­mie ?

- le groupe rejète sou­vent les conflits = dis­so­nance

- l’harmonie peut-elle être dis­so­nante ?

- jusqu’à quel point est-il pos­sible de se détacher de la norme ?

- sen­ti­ment de soli­tude pas comme d’habitude, seul mais pas seul. Soli­tude chargée de tout ce qui s’est passé aupa­ra­vant (images, textes, danses…) digérés à l’intérieur.

- jeux avec le vio­lon. Moment d’intimité. Sen­ti­ment de confiance. Cocon. Proxi­mité du corps très agréable mais investissement/tensions qui fatiguent.

- accep­ter d’être aller au bout et se repo­ser.

- plai­sir d’explorer sans psy­cho­tropes.

- faut-il tou­jours essayer d’aller plus loin ou faut-il savoir s’arrêter ?

Bilan de l’après‑midi



- c’est cool ! C’est cool !

- bonne intro­duc­tion qui donne envie.

- méthode de tra­vail super intéressante. Un bon labo­ra­toire pour la création.

- beau­coup aimé ce que j’ai vécu comme « joueuse » et comme « regar­deuse ».

- temps d’apprivoisement qui a sa place.

- temps de forum qui a sa place, qui fait avan­cer, qui nour­rit.

- construc­tion d’un fil.

Mon com­men­taire



Nous étions enthou­siastes de nous retrou­ver autour de ce tra­vail. Vu qu’il y avait quatre per­sonnes nou­velles, la danse a eu un peu de mal à « prendre » au début. De la timi­dité mêlée à la dif­fi­culté de se retrou­ver seul.e ou à deux sur la scène. Mais cela a été dépassé après les pre­miers retours ver­baux. En effet, l’engagement, qu’il soit dans les arts, dans la danse ou lors les retours ver­baux étaient sincères et authen­tiques, il y a eu une véritable recherche autour des thèmes qui a été très riche. Une grande curio­sité de la part de chacun.e qui nous a per­mis de pénétrer tou­jours plus avant la problématisation autant cor­po­relle, artis­tique que ver­bale.

Hervé pour la rédaction du CR.

Article créé le 16/02/2020

3 recommended
comments iconCommenté 0 fois
0 commentaires
65 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *