Ateliers Lambesc

Le rapport extérieur


Danse forum
Comptes-ren­dus des ate­liers
Lam­besc

!!Le rap­port à l’extérieur – 5 avril 2008

Nous étions deux, à avoir besoin d’explorer en pre­mier le haut et le bas. Où pla­cer le centre de gra­vi­té sur la ver­ti­ca­li­té aléa­toire d’une colonne ver­té­brale ?

La pro­blé­ma­tique est deve­nue celle du centre, de la dévia­tion… pour arri­ver au rap­port avec le thème : com­ment être au centre du thème, ou légè­re­ment dévié, ou hors sujet.

Natu­rel­le­ment, le rap­port à l’extérieur a été mis sur le tapis, car avec le thème, il y a la camé­ra d’extérieur, la musique, la struc­ture de l’espace dans lequel nous dan­sons. Com­ment le soliste peut-il retrou­ver sa sen­sa­tion interne, mou­vante et vivante, en regard avec quelque chose d’extérieur, fixe et déter­mi­né.

Cette fac­ture du thème qui émerge au milieu de toutes ces don­nées nous étonne tou­jours. Pour l’émergence du thème comme pour la danse elle-même, nous nous ren­dons compte qu’il n’y a pas de « coup pour rien ». Comme aux échecs, un coup pour rien n’est pas ano­din, il va affec­ter le reste de la par­tie et le plus sou­vent faire perdre celui qui se l’est auto­ri­sé.

Il en va de même avec l’improvisation selon « l’instant déci­sif ». L’essai d’un geste qui ne soit pas une néces­si­té n’est pas sans réper­cus­sion. L’intensité baisse immé­dia­te­ment, un relâ­che­ment s’opère que l’on subit, un manque d’intérêt immé­diat s’installe. La barre est ensuite très dif­fi­cile à redres­ser pour aller avec le fil de l’eau et non contre lui. Dans ces moments, s’arrêter nous a sem­bler le mieux, reve­nir à un point neutre, pour retrou­ver le flux.

Andréine Bel

d’après les retours de : Andréine B, Marie-Aude F.

Article créé le 16/02/2020

comments iconCommenté 0 fois
0 commentaires
41 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *