Ateliers Lambesc

La métamorphose


Danse forum
Comptes-ren­dus des ate­liers
Lam­besc

!!La méta­mor­phose – 11 février 2006

Plu­tôt que la peur, c’est la méta­mor­phose qui a été choi­sie comme thème de danse forum. En quoi la trans­for­ma­tion est-elle pos­sible, les dif­fi­cul­tés à vaincre pour qu’elle s’accomplisse, en quoi elle consiste. Nous avons choi­si l’Ave Maria de Gou­nod.

Une pre­mière dan­seuse s’y est essayée, en invi­tant les spec­ta­dan­seurs à se joindre à elle quand ils le sou­hai­taient. La trans­for­ma­tion s’est opé­rée en deux étapes, par la dif­fi­cile prise de l’équilibre ver­ti­cal, puis par l’ouverture du regard sur le monde. Aucun des quatre spec­ta­dan­seurs n’a eu l’espace pour entrer, tant la « soli­tude » de la dan­seuse se méta­mor­pho­sant emplis­sait la scène. C’est ain­si que nous avons pris conscience que le choix de l’espace inves­ti était pri­mor­dial pour se trans­for­mer.

Puis un autre dan­seur est entré sur scène (avec la pre­mière dan­seuse qui est res­tée) pour s’essayer à la trans­for­ma­tion. Deux uni­tés, qui sont avec dif­fi­cul­té sor­ties de l’immobilité, leur ren­contre par le regard et leur rap­pro­che­ment jusqu’à une nou­velle uni­té glo­bale.

Deux autres dan­seurs se sont pla­cés sur scène. L’une se trans­for­mant de façon cyclique sur une longue dia­go­nale, chaque cycle étant un peu dif­fé­rent du pré­cé­dent dans cha­cune des quatre direc­tions prin­ci­pales pen­dant sa pro­gres­sion. L’autre dan­seur, la peur de l’envol qu’il sent immi­nent, puis mis en confiance par un contact qu’il sol­li­ci­tait de son propre arbitre, trans­for­ma­tion de la trans­for­ma­tion, pour pou­voir se libé­rer et être auto­nome.

Enfin, deux autres dan­seurs ont pris leur place. La dan­seuse est res­tée comme enra­ci­née au même endroit, le dan­seur s’est mû dif­fi­ci­le­ment vers elle pour final­le­ment épou­ser ses mou­ve­ments, récon­cil­lia­tion immé­mo­rielle entre le monde ani­mal, capable de perdre ses racines pour s’unir au monde monde végé­tal, qui en est pri­son­nier. C’est ain­si que le choix du temps s’est révé­lé aus­si impor­tant que le choix de l’espace dans le pro­ces­sus de trans­for­ma­tion. De trans­mu­ta­tion ?

Andréine Bel

Article créé le 16/02/2020

comments iconCommenté 0 fois
0 commentaires
32 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *