Cheminement

Danse forum et politique


Danse forum
Che­mi­ne­ment de la danse forum

!! Danse forum et poli­tique – août 2007

En quoi la danse forum est-elle poli­tique ? C’était une ques­tion d’Elsa, pen­dant et au sor­tir de notre ren­contre du 6 août 2007. En effet, nous avons cité pen­dant la réunion les exemples qui font de notre pra­tique de la danse forum un acte poli­tique autant qu’artistique. Mais nous n’avons pas concep­tua­li­sé en quoi la danse forum est poli­tique.

Voi­ci ce que je peux en dire aujourd’hui.

Lors du bilan du 7/7/07, deux buts pos­sibles de la DF ont été évo­qués : vou­loir trans­for­mer la socié­té – ce qui serait plus poli­tique, altruiste, exo­té­riste, et vou­loir se chan­ger – qui serait plus du domaine du déve­lop­pe­ment per­son­nel et de la spi­ri­tua­li­té.

La ques­tion qui se pose aujourd’hui pour nous est : la DF aurait-elle « la » réponse aux pro­blèmes du monde et des gens ?

Il me semble impor­tant de dire que la DF n’est pas dans le fan­tasme de chan­ger le monde ni la socié­té. Cha­cun change le monde par ses enga­ge­ments et ses com­pé­tences, et per­sonne n’attend la DF pour cela.

Elle ne pré­tend pas non plus ins­tau­rer une forme popu­laire de la danse : elle est sim­ple­ment une réflexion sur le médium de la danse, forme et conte­nu. Elle ne se cache pas der­rière un dis­cours popu­liste : les dan­seurs pro­fes­sion­nels peuvent s’investir à part entière sans se mettre au niveau des débu­tants. Il n’y a donc pas nivel­le­ment par le bas, ni sacra­li­sa­tion de l’amateurisme. En clair, il y a place pour toutes les formes d’expertise.

Si « être poli­tique » signi­fiait « com­men­cer par se chan­ger soi-même pour faire évo­luer les autres », on en vien­drait qua­si­ment au même point : l’individu se pose en modèle aux autres indi­vi­dus qu’il espère influen­cer dans son sens, il tire de son chan­ge­ment un pro­fit psy­cho­lo­gique ou spi­ri­tuel, un déve­lop­pe­ment per­son­nel.

Si l’on renonce à ces deux volon­tés de faire évo­luer les autres ou soi, je vois deux approches poli­tiques qui visent à chan­ger une ou des réa­li­tés, et non les per­sonnes, tout en les pre­nant en compte. Ces deux approches poli­tiques sont d’ailleurs liées et ont été évo­quées, lors du bilan du 7/7/07, comme moyens d’action :

1- Elsa et d’autres ont insis­té sur la néces­si­té d’une (micro)politique qui prenne en compte l’individu et pas seule­ment des groupes. Tous les « acteurs » de danse forum sont libres de leur enga­ge­ment, de leur opi­nion et de leur contri­bu­tion. Ils ne sont pas inves­tis du devoir de pro­pul­ser cet outil qu’est la DF comme une pana­cée uni­ver­selle.

2- Elsa sou­li­gnait la néces­si­té de lier l’art et la poli­tique.

Ces deux notions font par­tie de « l’empowerment » : res­ti­tuer à l’individu le pou­voir qui est le sien à par­tir d’une sub­jec­ti­vi­té construite par le groupe. Le pou­voir est de l’ordre du poli­tique tan­dis que la sub­jec­ti­vi­té est du domaine de l’art.

Ce que je vou­drais sou­li­gner, c’est que l’empowerment est le résul­tat d’une action coopé­ra­tive, plu­tôt que par­ti­ci­pa­tive, entre les indi­vi­dus.

Dans son article : http://​ccrss​.ws/​v​c​d​a​-​f​r​/​d​o​c​s​/​P​a​r​t​i​c​i​p​a​t​i​o​n​C​o​o​p​e​r​a​t​i​o​n​.​pdf, Ber­nard cite notre ami Guy Poi­te­vin, dif­fé­ren­ciant l’approche par­ti­ci­pa­tive de l’approche coopé­ra­tive, dif­fé­rence qui me semble être au centre de la ques­tion de la poli­tique en danse forum.

Vers la fin de cet article, le tableau réca­pi­tu­la­tif de Guy Poi­te­vin situe qua­si­ment point par point la danse forum dans « l’action sociale », dis­tincte du « tra­vail social » qui est encore l’approche (macro)politique domi­nante de notre his­toire contem­po­raine.

J’en reco­pie ici le der­nier para­graphe qui est d’ailleurs repris sur Wiki­pe­dia : http://​fr​.wiki​pe​dia​.org/​w​i​k​i​/​G​u​y​_​P​o​i​t​e​vin

« – Approche coopé­ra­tive en sciences sociales – La métho­do­lo­gie de « recherche-action coopé­ra­tive », dési­gnée aus­si comme « démo­cra­ti­sa­tion active » par les ani­ma­teurs sociaux de VCDA réha­bi­lite la notion d’expertise en s’appuyant sur une démarche (auto-)éducationnelle de pro­duc­tion d’un savoir endo­gène. En cela, elle s’oppose radi­ca­le­ment au popu­lisme consen­suel de la démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive. Il ne suf­fit pas de faire le choix entre une par­ti­ci­pa­tion « des­cen­dante » (top-down) et « ascen­dante » (bot­tom-up) selon que les ini­tia­tives pro­viennent des « experts » ou des « béné­fi­ciaires » ; l’approche coopé­ra­tive est plu­tôt un pro­ces­sus dyna­mique d’acquisition de pou­voir (empo­werment) que l’on peut qua­li­fier de « chao­ti­que­ment construc­tif », alors que l’approche par­ti­ci­pa­tive ne fait qu’ordonnancer la répar­ti­tion et la délé­ga­tion des pou­voirs. Il ne s’agit pas seule­ment, pour l’individu, de s’adapter à des condi­tions nou­velles qui lui ont été impo­sées, mais « d’intégrer » les niveaux de réa­li­té, au sens de Pao­lo Freire (2002 [1973], p. 4) : L’intégration résulte de la capa­ci­té de s’adapter à la réa­li­té plus la capa­ci­té cri­tique de faire des choix et de trans­for­mer cette réa­li­té.«

 Freire, Pao­lo. Edu­ca­tion for Cri­ti­cal Conscious­ness. New York : Conti­nuum, 2002. (1e édi­tion 1973) ISBN 0826412769

Nous pou­vons retrou­ver dans ce résu­mé des points essen­tiels pour nous en DF : métho­do­lo­gie, démo­cra­ti­sa­tion, exper­tise et auto-appren­tis­sa­ge/au­to-édu­ca­tion, chaos construc­tif. C’et ce dont nous témoi­gnons : la DF influe posi­ti­ve­ment sur nos com­por­te­ments et actes quo­ti­diens, se retrouve dans la notion « d’intégration » telle qu’elle est pré­sen­tée par Pao­lo Freire.

Notre déter­mi­na­tion à fil­mer les ate­liers comme sup­port de réflexion et de bilan interne va tout à fait dans le sens d’une approche coopé­ra­tive. Le bilan sys­té­ma­tique fait par les forum­dan­seurs et spec­ta­dan­seurs eux-mêmes opère une éva­lua­tion réflexive, qui ne se réduit pas au forum, mais à la réflexion sur le forum lui-même. Nous fai­sons ain­si avan­cer de pair le fond et la forme.

C’est pour cela que la défi­ni­tion de l’atelier pour­rait deve­nir, si nous en sommes tous d’accord et sans vou­loir être pom­peux, un « groupe de recherche-action coopé­ra­tive en danse forum ». Les buts poli­tique et artis­tique de la danse forum seraient ain­si plus clai­re­ment énon­cés.

Andréine Bel

Article créé le 16/02/2020 – modi­fié le 10/06/2020

3 recommended
comments iconCommenté 0 fois
0 commentaires
66 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *