Autres approches
DanseForum

AC-PACA : danse forum


Voi­ci le texte pro­po­sé à AC PACA pour son appel à écri­ture

1. Défi­ni­tion de notre démarche artis­tique (de notre fonc­tion­ne­ment consi­dé­rant les aspects liés à la pro­duc­tion, à la dif­fu­sion au sens large, aux publics)

La danse forum est une pra­tique sociale orien­tée vers la recherche et l’expérimentation artis­tique à tra­vers la danse. Elle pro­duit des évé­ne­ments sin­gu­liers en inter­ac­tion avec le public.

Il s’agit de « pro­blé­ma­ti­ser » (1) et mettre en forum des thèmes artis­tiques, sociaux, poli­tiques ou rela­tion­nels à tra­vers des allers-retours entre mou­ve­ment, impro­vi­sa­tion et parole. Ceci implique une édu­ca­tion du regard et de l’esprit cri­tique de tous les acteurs.

Pro­duc­tion

La danse forum par­ti­cipe à des évé­ne­ments artis­tiques et cultu­rels et répond à des invi­ta­tions diverses : pro­ces­sus col­lec­tifs, ren­contres, groupes de recherche etc.

Elle se pré­sente sous forme :

- d’ateliers per­ma­nents où l’on déve­loppe la recherche en danse et la mise en forum.

- de pré­sen­ta­tions publiques où les spec­ta­teurs deviennent actifs. Le fait que les rôles puissent s’échanger à tout ins­tant entre dan­seur et spec­ta­teur per­met au regard une qua­li­té d’écoute empa­thique. Les pro­po­si­tions des spec­ta­teurs peuvent être essayées sur le champ, mises en situa­tion et en inter­ac­tion par eux-mêmes avec les autres pro­ta­go­nistes, puis rééva­luées par leurs auteurs lors du « retour » ver­bal.

Son prin­cipe est celui d’une éco­no­mie de moyens :

- salle muni­ci­pale, dojo ou autres espaces adap­tés sont des lieux pos­sibles pour les repré­sen­ta­tions de danse forum.

- un sol qu’on puisse inves­tir par la danse, dans une salle a bonne tem­pé­ra­ture ou en exté­rieur.

- décors et lumières sont facul­ta­tifs.

- les ani­ma­teurs de danse forum ont a mini­ma leurs frais rem­bour­sés lorsqu’ils doivent se dépla­cer pour une repré­sen­ta­tion.

Dif­fu­sion

Bilans cri­tiques, comptes-ren­dus régu­liers, articles de fond et vidéos sont dif­fu­sés pour mutua­li­ser et péren­ni­ser nos recherches en les par­ta­geant sur notre wiki http://​leti​.lt

Public

Les ate­liers comme les pré­sen­ta­tions publiques sont ouverts à tous sans pré-requis tech­nique.

Notre déno­mi­na­teur com­mun se base sur les sen­sa­tions, plu­tôt que sur l’esthétisme ou la vir­tuo­si­té. Dès que l’attention se porte sur les sen­sa­tions, la non-com­pé­ti­tion entre dan­seurs devient pos­sible. En dan­sant, le dan­seur « se pré­sente » en dia­logue avec ses sen­sa­tions. Il est à la ren­contre de lui-même et des autres, de son art et des autres arts, dans l’échange immé­diat des exper­tises, des savoirs, et des ques­tions qui se posent à lui.

Dans la danse forum, d’autres arts inter­viennent au moment de mettre le thème en forum, et ils se croisent avec la danse : poé­sie, musique live, théâtre, pein­ture, cal­li­gra­phie, sculp­ture, écri­ture… A cer­taines occa­sions ce sont des pro­fes­sion­nels dans ces domaines qui nous rejoignent ou que nous invi­tons spé­cia­le­ment.

2. Syn­thèse de nos expé­riences col­lec­tives et coopé­ra­tives (déjà vécues dans notre tra­vail)

La danse forum est un outil expé­ri­men­tal d’auto-apprentissage coopé­ra­tif.

Au départ, une insa­tis­fac­tion pour cer­tains d’entre nous de nos propres pra­tiques, trop iso­lées, trop loin du public, trop nom­bri­listes. Un désir pour cha­cun, « dan­seurs » ou non, de « décon­fis­quer » la danse hors des lieux et moyens de pro­duc­tion habi­tuels.

Se réap­pro­prier la danse, c’est voir et défaire les inhi­bi­tions, les jeux de pou­voir, la tyran­nie du beau, ques­tion­ner le juge­ment et se défor­ma­ter. L’expertise est ain­si ren­due à l’humain et au vécu dans toute leur com­plexi­té. Sor­tir du « faire de la danse » pour pou­voir dan­ser. Rendre pos­sible le fran­chis­se­ment des ter­ri­toires danseurs/public.

D’où par­tir ? Pas de nos tech­niques ni de nos savoirs, mais de ce que nous avons en com­mun de tan­gible et qui peut être par­ta­gé : nos sen­sa­tions de l’instant, la réflexion et l’imagination créa­trice (2).

Se poser la ques­tion : qu’est-ce une sen­sa­tion ? Une émo­tion ? Un besoin ? Un désir ? Une néces­si­té ? …

Mettre en com­mun nos com­pé­tences et repar­tir plus riche.

Éla­bo­rer ensemble le voca­bu­laire (bor­dure, danse de l’immanence…), mutua­li­ser des concepts (l’instant déci­sif (3), le corps sans organes (4), le hasard…), explo­rer tous azi­muts (les capa­ci­tés de l’involontaire, le spon­ta­né…).

Pré­fé­rer les « mises en situa­tion » aux exer­cices : com­ment se rendre sen­sible à la per­ti­nence d’un geste et à sa néces­si­té, com­ment déve­lop­per l’intensité, l’exigence inté­rieure et exer­cer son dis­cer­ne­ment.

Situer plu­tôt qu’éloigner : les pra­tiques, les habi­tudes, les savoirs, les styles de danse.

Échan­ger les rôles (mettre la musique, fil­mer, veiller au bon dérou­le­ment de la danse forum).

Éla­guer les for­çages, les vel­léi­tés, favo­ri­ser l’économie de moyens.

Se consul­ter en réflé­chis­sant ensemble selon une approche de « micro­po­li­tiques des groupes » (5).

Ceci pour une concep­tion coopé­ra­tive des règles néces­saires et suf­fi­santes de la danse forum et d’un cadre qui sert de levier à la créa­ti­vi­té et s’élabore sans cesse.

3. Nos rela­tions aux lieux d’accueil, aux espaces de tra­vail, nos attentes

Ser­vant de lieu de répé­ti­tion, le stu­dio For­bin est mis à dis­po­si­tion par la Mai­rie d’Aix-en-Provence à titre de sub­ven­tions pour l’association The Tilt.

Avec six ans d’âge la danse forum sort à peine de son stade de labo­ra­toire. Il va être temps pour nous de déve­lop­per sa repré­sen­ta­ti­vi­té pour la faire connaître avec un rayon­ne­ment plus large et plus sys­té­ma­tique. Nos attentes vont vers l’élaboration avec nos par­te­naires de moyens adap­tés à la danse forum, à son éthique comme à sa pra­tique, par des échanges avec les lieux qui nous accueillent ou plu­tôt les per­sonnes qui les fré­quentent.

4. Ce que nous pen­sons ou ima­gi­nons d’une coopé­ra­tion et d’une mutua­li­sa­tion

La coopé­ra­tion s’exerce entre nos ate­liers (pour l’instant : Aix-en-Pro­vence, Mar­seille, For­cal­quier) grâce aux comptes-ren­dus régu­liers de danses forums, des réunions et ate­liers com­muns qui assurent une cer­taine cohé­rence entre nos pra­tiques.

Nous vou­drions par­ta­ger avec d’autres des espaces, des temps, des dyna­miques, des com­bats, mutua­li­ser du maté­riel, des ser­vices, de la com­mu­ni­ca­tion, orga­ni­ser des évé­ne­ments en com­mun…

Notes :

1) La pro­blé­ma­ti­sa­tion

- Freire, P. (2002). Edu­ca­tion for Cri­ti­cal Conscious­ness. New York : Conti­nuum.

- Deleuze, G . ; Guat­ta­ri, F. (1980). Mille Pla­teaux – Capi­ta­lisme et schi­zo­phré­nie 2. Paris : Édi­tions de Minuit.

2) L’imagination créa­trice

Vat­syayan Kapi­la (1968). Clas­si­cal Indian Dance en Lite­ra­ture and the Arts. New Del­hi : San­geet Natak Aka­de­mi.

3) L’Instant déci­sif

- Assou­line, P. (2006). Car­tier-Bres­son. L’œil du siècle. Paris : Gal­li­mard.

4) Le Corps sans organes

- Artaud, A. (1985). Le théâtre et son double. Paris : Flam­ma­rion.

- Deleuze, G . ; Guat­ta­ri, F. (1980). L’art de l’expérimentation ou com­ment se faire un Corps sans Organes. In Mille Pla­teaux, supra, 197.

5) Micro-poli­tiques des groupes

Ver­cau­te­ren, D. ; Mül­ler, T. ; Crab­bé, O. (2007). Micro­po­li­tiques des groupes, pour une éco­lo­gie des pra­tiques col­lec­tives. For­cal­quier : HB édi­tions. Réédi­tion 2011 : Les Prai­ries Ordi­naires.

Article créé le 16/02/2020 – modi­fié le 12/06/2020

4 recommended
comments iconCommenté 0 fois
0 commentaires
82 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *