À propos de la DF

Brainstorming A


Dan­se­Fo­rum
aPro­pos­De­La­Dan­se­Fo­rum

!! Brains­tor­ming I sur danse forum – 5 juillet 2006



Rédi­gé par :

Aman­da, Andréine, Johan­na, Léo­nar­do, à par­tir de l’atelier du 25 juin 2006

17 par­ti­ci­pants, avec un noyau de 8 danseurs/euses ayant déjà
pra­ti­qué la danse forum, tous les âges de 2 à plus de 80 ans, et un
invi­té de langue espa­gnole.

Dif­fi­cul­tés ren­con­trées ce jour-là :

- Dif­fi­cul­té pour les per­sonnes en retard à s’intégrer et pour le
groupe à se sen­tir en phase. Dif­fi­cul­té à se concen­trer, pour les
parents et pour le groupe, lorsqu’un enfant est trop petit pour
pou­voir par­ti­ci­per. Ou bien il fau­drait axer la danse forum sur
l’enfant.

- Notre invi­té d’honneur cubain repré­sen­tait toute une com­mu­nau­té
autour du Play Back Theatre, proche à la fois du Théâtre forum et de
la Danse forum. Il n’a pu arri­ver qu’à la pause et Johan­na
tra­dui­sait pour lui. La repré­sen­ta­ti­vi­té de la danse forum s’est
ain­si ajou­tée au côté repré­sen­ta­tion publique, ce qui pour le joker
était une tâche sup­plé­men­taire à assu­rer.

- Au début de la mise en route, cha­cun a été invi­té à dire ses
besoins selon notre habi­tude, mais le joker a cru bon d’ajouter d’en
pro­fi­ter pour dire son nom. Du coup, c’est un véri­table tour de
pré­sen­ta­tion qui a sui­vi, au lieu de se concen­trer sur l’articulation
des sen­sa­tions et besoins. L’énergie qui com­men­cait à se mettre en
place est retom­bée pour un temps.

- Le cumul des fonc­tions du joker : veiller au bon dérou­le­ment du
forum et à sa dyna­mique, gar­der un espace dis­po­nible pour tous ceux
qui ont envie de s’exprimer, mettre et arrê­ter les musiques, rap­pe­ler
les règles et consignes (nous n’avons pas pris un temps spé­ci­fique en
entrée de jeu pour le faire, par oubli du joker), et nor­ma­le­ment,
fil­mer en conti­nu les moments de danse.

- La théâ­tra­li­té du geste a ten­dance à se sub­sti­tuer à l’art du mou­ve­ment.

Ques­tions venues à la suite de l’atelier :

- Com­ment ne pas réin­ven­ter à chaque fois la Danse forum, tout en
pré­ser­vant un espace de créa­ti­vi­té pour cha­cun ? Equi­libre à cher­cher.

- Com­ment faire pour que cha­cun trouve sa place en fonc­tion de celle
des autres et de son humeur propre ? Lorsque l’humeur est sombre,
com­ment l’accueillir pour qu’elle prenne sa place ? Com­ment favo­ri­ser
l’autorégulation de l’espace et du temps d’expression pour cha­cun ?

- Com­ment faire émer­ger les thèmes avant d’en sélec­tion­ner un, de
façon à avoir le choix ?

- Com­ment évi­ter la « théâ­tra­li­té » du geste et des mou­ve­ments ?

- Com­ment le rôle du joker peut-il être relayé par les membres de la
troupe, lorsqu’ils en sentent la per­ti­nence ?

Résu­mé des condi­tions favo­rables qui nous appa­raissent aujourd’hui :

- Créer un espace ouvert : le public en demi-cercle ou en U pour
pré­ser­ver un espace libre der­rière la scène (porte ouverte à
l’imagination, lieu de l’inconnu). Cela évite l’effet cirque romain.

- Démar­rer tous ensemble et à l’heure.

- Reca­drer ou rap­pe­ler les règles si néces­saire, comme outil de
relance et de réflexion.

- L’esprit cri­tique et le non-juge­ment vont de pair : tous deux sont
les condi­tions per­met­tant de tirer la danse forum vers le haut.

– La danse forum : pre­miers concepts -

La danse forum s’inspire du théâtre forum et elle a un an d’âge.
Autant dire qu’elle en est à ses bal­bu­tie­ments ! Voi­ci les pre­miers
concepts qui se des­sinent, fruits des ate­liers de cette année à
Lam­besc. Ils regroupent un ensemble de pro­po­si­tions, qui sont
ques­tion­nables et révi­sables par tous ceux qui par­ti­cipent et pensent
la danse forum.

Dérou­le­ment d’une danse forum publique

1‑Mise en route :

Elle nous apa­raît de pre­mière impor­tance, car d’elle va décou­ler la
qua­li­té et la richesse de la danse forum. Elle est l’occasion d’une
prise de conscience des besoins indi­vi­duels et/ou du groupe, et d’une
pre­mière émer­gence de thèmes qui seront abor­dés en danse forum.
L’accent est mis sur l’émergence des sen­sa­tions. Pour faci­li­ter
cette émer­gence nous uti­li­sons pour l’instant deux pro­cé­dés :

- l’expressivité : se relier aux sen­sa­tions de l’instant et les
lais­ser don­ner nais­sance au mou­ve­ment.

- la pré-expres­si­vi­té : pla­cer le corps dans l’espace et dans le
temps (dif­fé­rents angles de la tête et du regard, ou des épaules et
du buste par exemple, dif­fé­rents rythmes etc.) et lais­ser les
émo­tions et sen­sa­tions affleu­rer.

Les deux approches visent à pré­ser­ver à chaque ins­tant une neu­tra­li­té
de base : avoir un regard exté­rieur et inté­rieur à la fois, pour ne
pas ver­ser dans le psy­cho­drame, la danse-thé­ra­pie ou la « mau­vaise«
 poé­sie, encore moins dans le « n’importe quoi ».

L’équilibre entre ces deux pôles nour­rit l’auto-apprentissage par le
dis­cer­ne­ment, et sti­mule la créa­ti­vi­té par l’abandon des habi­tudes de
mouvements/pensées.

2- Pause et échanges autour d’une col­la­tion.

3- Choix d’un thème et défi­ni­tion de sa pro­blé­ma­tique.

4- Mise en scène cho­ré­gra­phique de ce thème, par un cho­ré­graphe
impro­vi­sé qui choi­sit ses dan­seurs et leur donne des consignes
d’improvisation.

5- Réa­li­sa­tion par les dan­seurs de cette impro­vi­sa­tion dan­sée.

6- Retour oral des spec­ta­dan­seurs qui donnent leur avis et sug­ges­tions.

7- Inter­ven­tion d’un ou plu­sieurs spec­ta­dan­seurs, pré­pa­rée ou non,
qui s’ajoute(nt) ou remplace(nt) un dan­seur selon sa (leur) déci­sion.
Les pro­po­si­tions du spec­ta­dan­seur vont influer sur la danse en cours.
Les dan­seurs doivent s’adapter et évo­luer en gar­dant souple mais
fermes leur ligne direc­tive et leurs consignes.

8- Variantes autour d’un même thème, aus­si nom­breuses que sou­hai­tées.

9- Bilan géné­ral, par tous les par­ti­ci­pants.

Spé­ci­fi­ci­tés :

- La danse se don­nant pour l’instant comme base « les sen­sa­tions »,
la forme impro­vi­sée s’impose en danse forum. Ain­si, à chaque reprise
d’un thème, le dan­seur ne l’exprime pas de la même façon. Il y a une
évo­lu­tion dans l’expression et dans le ren­du, quel que soit le nombre
de fois qu’un thème est choi­si.

- La sen­sa­tion ne tombe pas du ciel, elle est aus­si bien le fruit du
moment que celui de toute une his­toire. Elle est hau­te­ment éla­bo­rée,
et en même temps spon­ta­née et immé­diate. D’où son extrême richesse.

- La non-com­pé­ti­tion entre dan­seurs est spon­ta­née dès que l’attention
est por­tée sur les sen­sa­tions plu­tôt que sur l’esthétisme.

- L’esprit cri­tique est allié au non-juge­ment, tous deux sont
garants de l’éducation du regard, du spec­ta­dan­seur comme du dan­seur.

- Dan­seurs et spec­ta­dan­seurs par­ti­ci­pants se trouvent dans un
équi­libre instable entre volon­taire et invo­lon­taire, pré­vi­sion et
spon­ta­néi­té, consigne du moment et créa­ti­vi­té, expres­sion « mon­daine«
 et « extra-quo­ti­dienne » (en réfé­rence aux tra­vaux d’Eugenio Bar­ba).

- Le recours au mimé­tisme du quo­ti­dien et à la théâ­tra­li­té du geste
dans la danse est une solu­tion de faci­li­té qui abou­tit à la
redon­dance des signes et à l’illustration du pro­pos : le ren­du est
plat et l’ennui s’installe. Par contre, mime et théâtre peuvent
avoir leur place ponc­tuel­le­ment dans la danse forum, pour­vu qu’ils
soient choi­sis et employés à bon escient.

- L’économie des moyens : celle-ci aide à aller à l’essentiel tout en
ouvrant des pos­si­bi­li­tés infi­nies. Le dan­seur ne peut se cacher
der­rière une mega tech­nique, ni un esthé­tisme de cir­cons­tance, une
mise en scène et des éclai­rages coû­teux, ni même une cho­ré­gra­phie
abou­tie. Il doit trou­ver ses res­sources en lui-même, dans son
authen­ti­ci­té et sa capa­ci­té à être à l’écoute de l’autre et de ce qui
l’entoure.

- La danse peut se don­ner le luxe d’être abs­traite. En cela elle est
plus qu’un lan­gage, au même titre que la poé­sie.

- L’abstraction per­met l’exploration de la com­plexi­té de la vie, de
l’être, des situa­tions, à tra­vers l’économie de moyens. Nous avons
beau­coup mis en œuvre l’abstraction au début de l’année (l’influence,
le regard, la peur, la méta­mor­phose, ouvrir le temps, et – en fin
d’année – le rap­port danse-musique), puis nous l’avons délais­sée pour
explo­rer les réso­lu­tions de pro­blé­ma­tiques essen­tiel­le­ment sociales
(le contact, la pres­sion, Nou­nours dans sa bulle, la sépa­ra­tion,
l’indécision, l’attention por­tée à l’autre, la confiance). Un
équi­libre reste à trou­ver entre l’abstrait et le concret dans le
choix de nos thèmes et la façon dont nous les expri­mons.

- Les thèmes ne se can­tonnent pas à l’exploration de pro­blé­ma­tiques
sociales, col­lec­tives ou indi­vi­duelles, mais évoquent de plus les
pro­blé­ma­tiques exis­ten­tielles et artis­tiques.

Outils

- Rôle du joker
Démar­rage des séquences, timing, musique, feed-back. C’est lui qui
arrête une scène lorsqu’il sent qu’elle est abou­tie, mais aus­si
lorsqu’elle s’enlise, devient hors sujet ou hors cadre/règles, ou
redon­dante. Son inter­ven­tion vise à favo­ri­ser une prise de consience
des pro­blèmes plu­tôt que de pro­po­ser des solu­tions. Mettre
immé­dia­te­ment en dis­cus­sion ce qui vient de se dérou­ler de manière à
ce que cha­cun puisse faire par­tie du pro­ces­sus de créa­tion des
élé­ments de la danse forum. De cette façon, on tra­vaille à la fois
sur le fond et sur la forme.

- La carte joker

Elle peut être uti­li­sée non seule­ment par le joker, mais aus­si par
les membres de la troupe.
En intro­duc­tion : pré­sen­ta­tion de la danse forum, rap­pel des consignes
laté­rales et trans­ver­sales si néces­saire, ou des buts prin­ci­paux.
Pen­dant la danse forum : répondre aux besoins expri­més par les
spec­ta­dan­seurs, pos­si­bi­li­té de recen­trer les débats, cibler les
ques­tions, déga­ger les thèmes, pro­po­ser des mises en scène
cho­ré­gra­phiques, favo­ri­ser la par­ti­ci­pa­tion de tous, veiller au
rythme glo­bal. Un équi­libre est à trou­ver entre les sti­mu­la­tions et
régu­la­tions de ces inter­ven­tions, et l’espace de créa­tion et de
liber­té néces­saires à la danse forum.

- Rôle du cho­ré­graphe impro­vi­sé, dan­seur ou spec­ta­dan­seur
Mettre en scène, don­ner les rôles aux dan­seurs qu’il désigne pour
com­men­cer. Puis lais­ser l’expérimentation se faire sans don­ner
d’indications sup­plé­men­taires. Soit il s’inclut dans la cho­ré­gra­phie
en dan­sant son propre rôle ou un autre, au moins une fois, soit il
retourne dans le public et devient spec­ta­dan­seur. Par contre, il
n’est pas sou­hai­table qu’il reste sur scène sans y par­ti­ci­per.

- Bilans :

Pro­po­si­tion de fil­mer les expé­ri­men­ta­tions cho­ré­gra­phiques à chaque
forum (dans les ate­liers comme dans les repré­sen­ta­tions publiques),
dont nous vision­ne­rions sur place un court extrait choi­si, comme
point de départ du bilan. Consti­tuer dès à pré­sent des archives de
danse forum avec les extraits sélec­tion­nés, pour consti­tuer un
maté­riau de tra­vail et de réflexion. Tous les deux mois, dans le
cadre des ate­liers, nous vision­ne­rions l’ensemble des docu­ments
fil­més pen­dant cette période, pour faire le point.

- Concept à déve­lop­per

Ela­bo­ra­tion d’une « infra-tech­nique » par auto-appren­tis­sage,
per­met­tant d’exprimer la spon­ta­néi­té : un « je ne sais quoi » à
l’œuvre. Par infra tech­nique, nous enten­dons cette tech­nique
invi­sible et qui donne à voir ce qui ne peut être per­çu à l’œil nu :
l’expertise du mou­ve­ment et de l’art appor­tée par la vie et qui se
conscien­tise par la pra­tique.

Buts de la danse forum

- Rame­ner la danse dans la vie, en tant que forme d’art. Rendre la
danse à l’humanité.

- Edu­ca­tion du regard du spec­ta­dan­seur comme du dan­seur.

Article créé le 16/02/2020

comments iconCommenté 0 fois
0 commentaires
39 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *