Cheminement

Bilan Danse forum au PBTM


Danse forum
Che­mi­ne­ment de la danse forum

!!Bilan de la DF du 7/7/07



Le 8/7/07

Bilan avec Alexandre, Andréine, Ber­nard, Chris­tel, Nadine.

1) Ce qui a chan­gé cette fois, ou a été confir­mé :

- Pour la pre­mière fois, le public n’a pas été assi­mi­lé à l’atelier.
Il a par contre beau­coup par­ti­ci­pé. Nous étions en repré­sen­ta­tion
réelle.

- Nous avons éla­bo­ré le thème à l’avance de la repré­sen­ta­tion et sans
les spec­ta­dan­seurs, lors de notre mise en route.

- Nous n’avons pas for­mu­lé d’entrée le thème (l’élasticité) devant
les spec­ta­dan­seurs, mais une méta­phore sous forme de titre : « Vers
de terre et gibou­lées de mars ».

- Les spec­ta­dan­seurs ont trou­vé le thème et ses pré­misses eux-mêmes,
lors du pre­mier retour à par­tir de la repré­sen­ta­tion ini­tiale qui a
duré 20mn envi­ron et s’est dérou­lée en trois tableaux.

- Ces tableaux n’ont pas été repris, comme cela se fait en TF. Pour
le forum, nous avons conti­nué à impro­vi­ser sur le même thème, les
spec­ta­dan­seurs sont entrés dans des impro­vi­sa­tions nou­velles, avec
des musiques nou­velles, ce qui les a désta­bi­li­sés un temps, mais
s’est révé­lé judi­cieux par la suite. En lais­sant ensemble évo­luer le
thème et la pro­blé­ma­ti­sa­tion, nous avons pu tenir compte de tout ce
qui s’était pas­sé entre deux impro­vi­sa­tions et de ce que cela avait
modi­fié en nous au niveau des sen­sa­tions. [D’où une grande fraî­cheur
et créa­ti­vi­té.]

- Le pro­ces­sus de pro­blé­ma­ti­sa­tion a avan­cé, il nous faut encore
trou­ver ses spé­ci­fi­ci­tés en danse.

- La pro­blé­ma­ti­sa­tion s’est faite après chaque danse. Cela a per­mis
de moins intel­lec­tua­li­ser, d’être en pre­mier dans les
sensations/expérimentation, et d’aborder ensuite la réflexion, à
chaque étape du forum.

- Aucun spec­ta­dan­seur n’a fait sor­tir un dan­seur pour le rem­pla­cer.
Com­prendre pour­quoi et com­ment nous semble impor­tant.

- Le demi-cercle des spec­ta­dan­seurs n’a pas suf­fi à déli­mi­ter la
scène. Sans repère de lignes tra­cées, les lignes de forces de la
scène ne sont pas visibles, et les direc­tions prises par les dan­seurs
ne donnent plus rien. Dès le début de l’interaction avec le public,
nous avons donc déli­mi­té une scène.

2) Consta­ta­tions du moment :

- Cette repré­sen­ta­tion du 7/7/07 a été une séance test pour nous.

- L’introduction par­lée s’adressait aux sta­giaires du théâtre forum,
or il y avait dans la salle des per­sonnes non aver­ties. Il aurait
fal­lu en tenir compte. Je n’ai pas par­lé des buts de la danse forum,
car nous avons des avis très dif­fé­rents les uns les autres sur la
ques­tion. Mais j’aurais dû par­ler de ces dif­fé­rences, qui font
par­tie du pro­ces­sus de recherche.

- La mise en route avec les spec­ta­dan­seurs s’est bien dérou­lée :
accès aux sen­sa­tions (en silence), puis aux besoins expri­més par les
sen­sa­tions (en musique), le tout sur 30 à 40 mn (nous ver­rons sur la
vidéo).

- La méta­phore du titre est un outil inté­res­sant.

- L’espace du dan­seur est par­ti­cu­lier et pro­té­gé, il ne doit pas
deve­nir un espace de jus­ti­fi­ca­tion, ni d’explication de notre « 
cui­sine interne ». Le temps/espace du bilan y est par contre pro­pice.

- Au lieu de mettre en scène une his­toire, nous avons mis en scène un
pro­ces­sus, c’est à dire qq chose qui se passe, pro­duit un effet et
cet effet change les condi­tions ini­tiales, au fur et à mesure.

- Nous consta­tons peu à peu que tout est bon à uti­li­ser en danse
forum, si on exerce cri­tique et dis­cer­ne­ment et que l’on sait ce que
l’on fait : illus­tra­tion, théâ­tra­li­sa­tion etc. On peut intro­duire en
danse forum le volon­taire, la repré­sen­ta­tion, les sté­réo­types,
l’imitation, la redon­dance, le réa­lisme, le sur­réa­lisme, le lan­gage
par­lé, un mot…, si c’est de façon appro­priée et per­ti­nente.

- Le besoin se fait sen­tir de ques­tion­ner ce qu’on est en train de
faire, sans que cela devienne une prise de tête.

- Le point de départ (le titre ? le contact des sen­sa­tions?) suf­fit à
mettre en relief quelque chose, à mettre en rela­tion les sen­sa­tions.

- Le par­cours des spec­ta­dan­seurs selon cer­tains témoi­gnages : ten­sion
avant d’entrer, besoin de lâcher une fois dans l’espace scé­nique.
Cette fois, une majo­ri­té de spec­ta­dan­seurs sont entrés peu à peu,
envie de réagir, com­prendre, créer un jeu à par­tir des sen­sa­tions,
[des besoins] et de l’envie.

- Besoin d’utiliser le « sens intel­lec­tuel » comme un sens à part entière.

- Besoin de s’initier pour le spec­ta­dan­seur au fait de mettre en mots
ce qu’il res­sent.

- Besoin d’être dans la sen­sa­tion et faire avan­cer la pro­blé­ma­tique
en même temps. Men­tal et sen­sa­tions : arti­cu­ler les deux en
intel­li­gence.

- Les spec­ta­dan­seurs se sont décou­verts autre­ment que pen­dant le
stage de théâtre forum.

- Lais­ser le corps se mou­voir sans y pen­ser. Poé­sie de l’involontaire.

- Les spec­ta­dan­seurs ont fait le pas vers l’involontaire [et
l’inconscient] en liai­son avec le cer­veau pro­fond.

- Ils ont « sen­ti » notre thème, éla­bo­ré des pro­blé­ma­tiques
inépui­sables, uni­ver­selles.

- Le « n’importe quoi » a été défi­ni comme « être dans la faci­li­té »,
et « ne pas se res­pec­ter, et donc ne pas res­pec­ter autrui. »

- L’audace s’est per­mise pen­dant le forum.

- Retours tou­chants.

- Besoin pour les spec­ta­dan­seurs de res­pec­ter en eux le temps
néces­saire à se sen­tir capable d’entrer dans l’espace scé­nique.

- Cette repré­sen­ta­tion nour­rit d’espoir et il ne fau­drait pas oublier
qu’elle nous nour­risse d’humilité.

3) Ques­tions que nous avons reprises des spec­ta­dan­seurs :

- A quoi sert la danse forum ? But social ? indi­vi­duel ?

- La posi­tion de la danse en danse forum : est-elle de l’expression
cor­po­relle ? Du déve­lop­pe­ment per­son­nel ?

- Com­ment se sen­si­bi­li­ser au « n’importe quoi », com­ment le dis­cer­ner ?

- Com­ment conser­ver l’exigence inté­rieure dans l’improvisation à
entrée mul­tiples ?

4) Ques­tions qui nous sont venues :

- Faut-il dire le thème aux spec­ta­dan­seurs ? Quand est-ce per­ti­nent ?
A quel moment le dire ?

- Mani­pule-t-on les spec­ta­dan­seurs à ne dire que le titre, sans le thème ?

- La pro­blé­ma­ti­sa­tion doit-elle por­ter sur le thème ? Sur le titre ?

- Face à une ques­tion à laquelle les dan­seurs ne savent ou ne veulent
répondre, que faire ? Quand redon­ner voix au public ?

- Où le dan­seur se place-t-il pen­dant les temps de parole ?

- Qu’est-ce qui a fait que cela « ait mar­ché » ? (On a beau­coup
évo­lué depuis un an. Avant, nous étions dans l’illustratif. Cela
s’est affi­né.)

- « L’arrêt sur image » où le sens vient de l’image et non l’image du
sens, pour­raît-il nous aider en danse comme il aide en théâtre ?
L’imaginaire se déve­loppe alors à par­tir de la forme.

- La ques­tion de la repré­sen­ta­ti­vi­té de la danse forum se pose à
nous. Pour l’instant, les nou­veaux viennent par
cooptation/parrainage d’un par­ti­ci­pant. Faut-il faire plus connaître
la danse forum, de façon à ce que les nou­veaux puissent venir aus­si
par eux-mêmes en étant infor­més de l’extérieur ? Com­ment res­ter
atten­tifs au renou­vel­le­ment néces­saire au sein du groupe ?

- Faut-il aller vers des ren­contres régu­lières avec un vrai public ?
Vers une forme de « stage de danse forum » l’été pro­chain ?

- Les par­ti­ci­pants de la danse forum forment-ils un col­lec­tif ? Un
groupe de recherche ? Une coopé­ra­tive de réflexions et pra­tiques
expé­ri­men­tales ? Autre chose ?

- Com­ment nous orga­ni­ser maté­riel­le­ment pour que cha­cun soit auto­nome
et soli­daire lorsque nous nous dépla­çons ?

- Com­ment faire pas­ser à tous les infor­ma­tions pra­tiques ? Com­ment
«aller cher­cher les infor­ma­tions » et que faut-il mettre en place pour
que cha­cun puisse le faire ?

5) Pro­po­si­tions :

- Consa­crer un ate­lier par tri­mestre à une repré­sen­ta­tion publique
dans le dojo, avec les parents et amis.

- Mettre pho­tos et extraits de vidéo sur le blog pour l’améliorer et
le rendre plus repré­sen­ta­tif.

6) Un impé­ra­tif :

- Pré­ser­ver la pos­si­bi­li­té de ne pas pen­ser à la danse forum, ni
pen­dant ni entre les ate­liers. Besoin de lais­ser faire ce qui vient,
pour s’approprier les choses natu­rel­le­ment. Veiller à gar­der entière
notre liber­té, cha­cun et en groupe. Que cha­cun puisse à tout moment
venir ou pas, s’investir ou pas, sans avoir à se jus­ti­fier et sans
que cela ne péna­lise les autres.

Andréine Bel

Article créé le 16/02/2020 – modi­fié le 10/06/2020

2 recommended
comments iconCommenté 0 fois
0 commentaires
38 visites
bookmark icon

Écrire un commentaire...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *